Actualité chrétienne

IRAN : La chrétienne Maryam Naghash Zargaran en danger de mort !

  | 

Maryam Naghash Zargaran, une jeune chrétienne de 38 ans condamnée à quatre ans d’emprisonnement par le tribunal révolutionnaire de Téhéran pour «propagande contre le régime islamique et attaque contre la sécurité nationale», a été libérée temporairement le 6 juin 2016 après trois ans de prison dans la capitale iranienne. Elle est actuellement traitée médicalement. Son état de santé s’est détérioré de façon dramatique.

Maryam Naghash Zargaran

Maryam Naghash Zargaran

Depuis 2015, plus de cent cinquante chrétiens iraniens ont été arrêtés dans leur patrie. Certains ont été libérés sous caution et sont en attente de jugement ou ont fait appel. Selon l’ONG Middle East Concern (MEC), il y a actuellement cent six chrétiens en prison. Rob Duncan de MEC a dit: «Ce ne sont pas principalement la violence et les arrestations qui affectent le plus les chrétiens actuellement, mais la peur et l’intimidation. Il y a certes moins d’attaques envers les églises de maison, mais par contre les chrétiens sont convoqués à des interrogatoires pour des contrôles de sécurité. La pression pousse les victimes à vouloir quitter le pays. Le montant des cautions pour une libération est élevé et peut paralyser financièrement une famille.»

Nasim Naghash Zargaran (38 ans) se prénomme maintenant «Maryam» depuis qu’elle a trouvé la foi en Jésus-Christ. Cette ancienne musulmane croupit en prison depuis le 15 janvier 2013 en raison de son implication dans un mouvement d’églises de maison en Iran. Elle a été condamnée à quatre ans d’emprisonnement par le tribunal révolutionnaire de Téhéran pour «propagande contre le régime islamique et attaque contre la sécurité nationale». Depuis le 15 juillet 2013, elle se trouve à la prison d’Evin à Téhéran.

État de santé préoccupant

Avant son emprisonnement, elle avait déjà une petite santé. En plus d’une anomalie cardiaque (trou dans le cœur), elle souffre maintenant de diabète, de dépression et de maux de tête et d’oreilles. En prison, on lui a refusé un traitement médical adéquat. Le 26 mai 2016, elle a commencé une grève de la faim alors qu’elle avait déjà perdu plus de vingt-cinq kilos. Les détenus et leurs familles ont décrit sa condition comme inquiétante. Le pasteur iranien Saeed Abedini a publiquement parlé d’elle en ces termes: «Maryam est à deux pas de la mort et est punie uniquement parce qu’elle a travaillé avec moi.» Lors d’une visite de sa famille, Maryam a eu besoin de l’aide de deux autres prisonniers pour marcher. Elle n’arrive pas à se déplacer seule et une rencontre qui va au-delà de cinq minutes n’est plus possible.

Maryam Naghash Zargaran, qui croupit en prison depuis plus de trois ans, est gravement malade depuis qu'elle a été libérée temporairement le 6 juin 2016

Maryam Naghash Zargaran, qui croupit en prison depuis plus de trois ans, est gravement malade depuis qu’elle a été libérée temporairement le 6 juin 2016

Libérée temporairement

À la suite de cela et à cause de son état de santé très préoccupant, elle a été temporairement libérée de prison le 6 juin 2016 pour recevoir un traitement médical. Sa belle-sœur est médecin et s’occupe d’elle actuellement. Le pasteur Abedini a cependant fait remarquer: «Pour l’instant, elle est dehors, mais il est très probable qu’après une semaine ou deux, elle doive retourner en prison. Je pense que la sortie a été autorisée pour faire taire la publicité autour de son cas.»

Le mouvement des églises de maison

C’est grâce au pasteur Saeed Abedini que Maryam Naghash Zargaran a trouvé la foi chrétienne. Cet Iranien d’origine, qui a également la citoyenneté américaine, a été libéré en janvier 2016 après plus de trois ans d’emprisonnement, à l’occasion d’un échange de prisonniers entre l’Iran et les États-Unis. En tant qu’ex-musulmans, Saeed Abedini et Maryam Naghash Zargaran n’avaient pas le droit d’assister aux cultes chrétiens officiels, et c’est dans le mouvement des églises de maison qu’ils se sont engagés. Ils ont fondé près de cent églises de maison qui comptent quelque deux mille membres répartis dans trente villes. C’est à cause de cela et de son engagement dans un orphelinat chrétien que Maryam a été arrêtée. Un recours en appel a été rejeté.

Prenez cela à cœur!

Depuis plus de trois ans, Maryam Naghash Zargaran est emprisonnée à cause de sa foi chrétienne.

Depuis plus de trois ans, Maryam Naghash Zargaran est emprisonnée à cause de sa foi chrétienne.

Priez que Maryam Naghash Zargaran reçoive le traitement médical nécessaire et retrouve la santé. Priez que Dieu bénisse le temps qu’elle passe avec sa famille et pour sa complète libération. Priez que les autorités iraniennes reconnaissent l’injustice et s’engagent pour la justice.

Comme pour Saeed Abedini, il y a une forte mobilisation pour la libération de Maryam Naghash Zargaran. La page du réseau social Facebook Free Maryam Naghash-Zargaran ‒ Nasim (en anglais) donne des informations régulières sur son état de santé. Last but not least, la libération du pasteur Abedini montre que les manifestations peuvent incontestablement faire une différence. Enfin, le seul «crime» de Maryam est d’être devenue chrétienne et d’en avoir parlé.

L’AÉM soutient les chrétiens en leur fournissant une aide d’urgence, une assistance juridique et économique et en fortifiant les églises clandestines. S’il vous plaît, priez pour une ouverture du pays et pour des réformes et des améliorations significatives pour nos frères et sœurs iraniens.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.