Chrétiens en Arabie saoudite

Les chrétiens saoudiens sont fortement persécutés

  | 

Les chrétiens en Arabie Saoudite font face à une forte persécution dans leur pays. Encourant jusqu’à la peine de mort en raison de leur foi, ils sont obligés de vivre dans la clandestinité.

En Arabie Saoudite où l’islam est la religion d’État, le système juridique fondé sur la charia et les lieux de culte non musulmans strictement interdits, les chrétiens sont poursuivis pour apostasie, blasphème ou sorcellerie par les autorités. Le gouvernement les emprisonne, leur impose le fouet et des punitions physiques sévères, voire la peine de mort.

Selon l’USCIRF, une commission américaine qui milite pour la liberté religieuse au niveau international, l’Arabie Saoudite impose des « violations systématiques, continues et flagrantes de la liberté religieuse […] et reste uniquement répressive dans la mesure où elle limite l’expression publique d’une religion autre que l’islam ».

Malgré cette vive persécution, le christianisme progresse dans ce pays. 4,4 % des habitants déclareraient en effet être chrétiens (contre moins de 0,1 % en 1910). Il y aurait ainsi 1,4 millions de chrétiens en Arabie Saoudite, dont un grand nombre d’expatriés et de travailleurs migrants, mais pas seulement. Selon Portes Ouvertes, un organisme international qui défend les chrétiens persécutés, des Saoudiens d’origine sont nombreux à se tourner vers le christianisme.

Selon l’organisme humanitaire chrétien « compassion pour Mohammed » (nom a été changé pour des raisons de sécurité), un ex-musulman vivant dans la clandestinité a suivi en ligne un parcours de disciples et s’est converti.

Curieux d’en savoir plus sur Jésus, il a pris contact avec les chrétiens d’un autre pays du Moyen-Orient, a passé une semaine là-bas, est allé à l’église pour la première fois, et a assisté à des études bibliques.

Après quelques jours, on lui a demandé qui était Jésus pour lui. Il a répondu :
« Il est mon Sauveur mon Dieu» et a été baptisé, en revenant en Arabie Saoudite avec une Bible. Dans son pays, il ne connaît pas d’autres chrétiens mais est fortifié dans sa nouvelle foi grâce à internet.

Selon l’USCIRF, malgré sa promesse d’améliorer les politiques et pratiques relatives à la liberté de religion et de conviction, l’Arabie Saoudite continue à restreindre la plupart des formes publiques d’expression religieuse parce qu’elles sont incompatible avec son interprétation de l’islam.

L’Arabie Saoudite se classe à la 14ème place sur l’index mondial de persécution édité par Portes ouvertes des pays où les chrétiens sont le plus persécutés.

La Rédaction

L'équipe du Journal Chrétien est composée des journalistes, pasteurs, théologiens et intellectuels chrétiens.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.