Chrétiens persécutés

Soudan : libération de Telahoon Nogose Kassa, un leader chrétien

  | 

Telahoon Nogose Kassa, un leaders de l’Église chrétienne au Soudan vient d’être libéré par les autorités après avoir passé près de 5 mois en prison sans aucun motif d’inculpation.

Rien a filtré sur les motifs de la libération soudaine de Telahoon Nogose Kassa, le leader de la formation des disciples de l’église évangélique Bahari de Khartoum. Selon toute vraisemblance, cependant, sa remise en liberté pourrait être liée au fait que les textes officiels du NISS (National Intelligence and Security Services – service de renseignement et de la sécurité des services nationaux), nul ne peut être maintenu en garde à vue pendant plus de quatre mois et demi.

« Enfin Kassa est libéré, merci pour vos prières et nous espérons que d’autres suivront, » a écrit le frère de Kassa sur sa page Facebook.

Retour sur la chronologie des évènements

Le 13 décembre dernier, Telahoon Nogose Kassa, 36 ans, responsable de l’église évangélique Bahari à Khartoum est convoqué par le siège du NISS pour y écrire un rapport sur ses activités. Après ce passage dans cet organisme, personne ne le voit rentrer chez lui, et bientôt certaines personnes témoignent qu’il a été emmené en détention à Khartoum.

Les motifs de son emprisonnement restent flous. Mis à part les soupçons de collaboration étroite avec un missionnaire étranger, le NISS ne donne aucune autre raison juridique pour sa détention. La façon dont se sont déroulés les choses laissent à penser que Kassa a été emprisonné à cause de sa foi.

Sa détention fait également suite à sa prise de position ferme contre le gouvernement face au retrait de la propriété de l’église et est intervenue après la libération de deux autres pasteurs sud-soudanais Peter Yein Reith et Yat Michael.

Un autre pasteur, Hassan Abdelrahim Tawor, le vice-modérateur de l’Église soudanaise du Christ (CSCS), a également été arrêté chez lui cinq jours après l’arrestation de Kassa et est toujours détenu en prison à l’heure actuelle.

Le Soudan est un pays qui se situe au huitième rang de l’index mondial de persécution de Portes Ouvertes qui pointent les 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés pour leur foi.

En raison de son traitement des chrétiens et d’incessantes violations des droits de l’homme, le Soudan reste un pays particulièrement préoccupant pour les Etats-Unis en terme de violation des droits de l’homme.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.