Actualité chrétienne

Lahore : 4 églises menacées de destruction

Actualité chrétienne
  • May 06
  • 0

Au Pakistan, dans la ville de Lahore, les autorités ont planifié de démolir quatre églises situées sur le passage d’une future ligne de chemin de fer. Ce programme viserait surtout à “rabaisser les chrétiens”, selon plusieurs manifestants rassemblés le 3 mai devant la Haute Cour de Lahore pour empêcher que ces lieux de cultes ne soient détruits.

Les chrétiens de Lahore sont régulièrement victimes de persécution. En mars 2015,  un double attentat perpétré devant deux églises d’un quartier chrétien de la ville faisait près de 70 morts. Cette année, sur le week-end de Pâques, près de 72 personnes ont également été tuées (et 340 blessées) dans un attentat suicide, et là aussi, ce sont les chrétiens qui étaient visés. En 2014, 134 enfants scolarisés dans une école militaire à Peshawar avaient également trouvé la mort.

«Il n’y a pas de répit pour eux et un problème après l’autre semble poursuivre les chrétiens pakistanais”, a déclaré Nasir Saeed, le directeur du CLAAS-UK.

Face à l’horreur de ces massacres, et malgré la menace pourtant bien réelle, les chrétiens ne baissent pas les bras et se sont rassemblés le 3 mai pour protester contre la destruction de la “Cathedral Church”, de la “Naulakha Church”, de “St Andrew’s Church” et de la “Bohar Wala Church”, les quatre édifices chrétiens concernés par l’avis de démolition dans la ville.

Scandant des slogans comme “nous ne céderons pas un pouce de nos lieux saints” ou encore “nous ne voulons que nos droits”, les manifestants se battent pour que quatre des églises historiques à Lahore ne soient pas détruites. Les bâtiments sont en effet situés à des endroits très quotés de la ville, ce qui suscitent la jalousie des islamistes et des politiciens, comme l’a déclaré Nasir Saeed :

“Ces églises ont été construites avant que le Pakistan n’existe et toutes ces églises sont situées à des endroits très chers et des lieux privilégiés de location, ce dont sont jaloux les politiciens et les islamistes. Ils ne peuvent pas supporter que les chrétiens soient les propriétaires principaux de ces édifices et essayent donc d’utiliser une excuse pour saisir ces terres et rabaisser les chrétiens.”

Beaucoup de chrétiens pakistanais considèrent que le gouvernement a échoué dans sa mission à protéger les minorités chrétiennes dans le pays. Nasir Saeed va dans le même sens lorsqu’il affirme :

“Le gouvernement ne devrait pas jouer avec les sentiments religieux des chrétiens et devrait éviter d’affliger à nouveau la minorité chrétienne du Pakistan déjà sous pression.”

Tous les indicateurs sont au rouge en matière de violation de la liberté religieuse au Pakistan. Selon un nouveau rapport de la Commission des Etats-Unis pour la liberté religieuse internationale (USCIRF – United States Commission for International Religious Freedom) le gouvernement pakistanais “a continué à commettre et à tolérer les violations systématiques, continues et flagrantes  de la liberté religieuse. ”

Désigné par l’USCIRF comme un «pays particulièrement préoccupant» en matière de non-respect des libertés religieuses depuis 2002, le nouveau rapport qui vient de sortir pointe à nouveau les échecs “accablants” du Pakistan sur ce sujet :

«Pendant des années, le gouvernement pakistanais n’a pas réussi à protéger les citoyens de la minorité ou de la majorité de la violence sectaire  pour des motifs religieux.”

De la même façon, le rapport de l’USCIRF montre également que les autorités pakistanaises n’ont pas pris les mesures adéquates contre les acteurs sociaux incitant à la violence.

About Author

Leave Comments

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.