Actualité chrétienne

Éthiopie : Deux ados se convertissent après l’assassinat de leur mère

  | 

Une communauté chrétienne d’une région à majorité musulmane située au sud de la capitale éthiopienne Addis-Abeba pleure la mort de Workitu, une mère de trois adolescents décédée des suites des coups portés sur elle à la fin du mois de mars. Le témoignage chrétien qu’elle a laissé a touché deux de ses fils qui ont décidé de suivre Christ.

Workitu, battue à mort, meure des suites de ses blessures

Selon l’ONG Portes Ouvertes international qui travaille au côté de l’église persécutée, les faits se seraient déroulés de la manière suivante : le 19 mars, le mari de Workitu et un de ses voisins ont exigé que cette chrétienne d’une cinquantaine d’année vende l’aide publique au soulagement de la sécheresse qu’elle avait recueillie pour sa famille. Face à son refus, les deux hommes ont commencé à la battre, et se sont acharnés sur elle, alors même qu’elle s’était effondrée sous la violence des coups portés contre elle.

Les villageois, venus au secours de la mère de trois fils âgés entre 17 et vingt ans, l’ont conduite jusque dans une clinique située dans une ville voisine, mais après quatre jours, elle a été renvoyée vers un autre hôpital. Elle est morte dans le transfert, cinq jours après avoir été attaquée. La police a arrêté les deux hommes qui ont été accusés d’assassinat.

Workitu se savait en danger

Selon le témoignage que les chrétiens locaux ont rapporté à Portes ouvertes, Workitu s’était convertie au christianisme en août dernier. C’est à ce moment là qu’elle a commencé à endurer la violence régulière de son mari à son encontre et reçu des menaces de la communauté pour la persuader de revenir à l’islam. Parallèlement, et en conformité avec les coutumes islamiques, le mari de Workitu a eu une autre femme avec laquelle il a passé la plupart de son temps.

Face aux menaces répétées de son époux qui menaçait de la tuer, les dirigeants de l’église lui ont conseillé de signaler ces faits aux autorités par écrit. En février dernier, elle a donc rédigé une lettre à la police et aux responsables locaux du gouvernement en signalant les différents abus qu’elle avait subi, en disant aussi craindre pour sa vie. Ce courrier n’a pas été suivi d’effet puisque les responsables ont ignoré sa demande de protection et nient même avoir reçu la lettre.

Le témoignage laissé par Workitu a touché des coeurs

Seule chrétienne de sa famille, Workitu a laissé un témoignage qui a touché certaines personnes autour d’elle, et particulièrement deux de ses fils, Mustafa (nom changé pour des raisons de sécurité), vingt ans, et Kedir (17 ans) qui ont, suite à sa mort, décidé d’en savoir plus sur le Seigneur que leur mère adorait.

Un autre villageois, proche de Workitu, est aussi décidé à suivre le Christ.

« Workitu est comme Étienne. Sa mort a été honorée par l’introduction de ses fils à une nouvelle vie. Je sais qu’elle aurait été très heureuse si elle avait été témoin de la décision de ses fils à suivre le Christ  » a commenté un évangéliste local.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.