Chrétiens

L’histoire de la composition du chant « Attire-moi à Toi »

  | 

« Attire-moi à Toi » qui est la traduction du chant de louange « Draw me close to You » écrit en janvier 1994 par Kelly Carpenter, un pasteur du culte Vineyard. Retour sur le contexte de composition de ce « cantique » qui a béni de nombreux chrétiens à travers le monde.

Cette louange initialement en anglais a été traduite par Tabitha Lemaire et Sébastien Desmarais. En voici la traduction :

Attire-moi à Toi
Ne me laisse pas
Je veux tout abandonner
Et restaurer notre amitié
Tu es mon désir
Je ne veux que Toi
Rien ne peut Te remplacer
Dans Tes bras je suis rassuré
Montre-moi la voie
Qui me ramène à Toi

Refrain

Tu es tout pour moi
Sans Toi je ne peux vivre
Tu es tout pour moi
Garde-moi près de Toi

Le pasteur Kelly Carpenter raconte comment, après deux ans comme responsable d’église, il s’était vraiment mis beaucoup de pression. Alors qu’il venait de débuter son ministère tant au niveau pastoral que dans la musique, domaine dans lequel il se sentait à l’aise, il était toutefois novice comme leader d’une église et s’est trouvé totalement dépassé par tous les aspects de ses nouvelles responsabilités.

Il raconte dans quel état d’esprit il se trouvait à ce moment là en ces termes :

« J’étais tellement préoccupé et concentré sur le fait de bien faire mon travail, que ma communion personnelle avec Dieu a souffert. Les personnes se demandent comment cela peut arriver à quelqu’un dans le ministère, mais cette situation est très fréquente pour les dirigeants d’église et les croyants en général. Lorsque nous apprenons à connaître le Christ, nous sommes conscients de notre brisement et nous prions pour la transformation personnelle. Mais lorsque nous allons mieux et apprenons à «œuvrer dans l’église », nous commençons à « faire » la lecture des Écritures, à « faire » la prière, à « faire » de bonnes choses pour les autres, et à « faire » tout ce qui est considéré comme une bonne chose pour un disciple de Jésus-Christ. En vivant la vie chrétienne, nous devenons plus concentré sur le fait de « faire » que sur notre relation avec le Christ et notre communion avec les autres. »

Trop concentré sur ses œuvres comme il le raconte lui-même, le pasteur Kelly Carpenter compare son état de cœur à ce moment là à l’histoire de Marthe et Marie. Marthe qui se préoccupe de faire, et Marie qui est simplement assise au pied du Seigneur (Luc 10 v 40 – 42) et Jésus lui montre qu’elle a choisie la meilleure chose.

Et c’est dans cette période difficile de sa vie comme serviteur de Dieu que le Seigneur a permis qu’il écrive « Draw me close to you ».

« Un dimanche en janvier 1994, je suis rentré à la maison après avoir conduit la louange dans ma communauté et je me sentais fatigué et tiré vers le bas. Je me suis alors assis au piano et la chanson a juste commencé à jaillir de mon cœur. J’ai réalisé que je voulais connaître Jésus plus que je voulais faire des bonnes œuvres pour lui, et que de toute façon j’avais perdu la communion avec Lui. Quand je chantais spontanément «Je te donne tout à nouveau pour t’entendre dire que je suis ton ami » (je veux tout abandonner pour restaurer notre amitié) mon cœur a fondu. Plus tard, j’ai récrit cette ligne en mettant « j’abandonne tout à nouveau … » qui est la façon dont il est connu aujourd’hui.

« L’histoire ne se termine pas là » explique encore le pasteur Kelly Carpenter. « Ce chant a une application universelle pour la consécration au quotidien. Abandonnons-nous nos plans et projets personnels pour la plus grande chose qui consiste à suivre le Christ en Lui demandant à Lui ce qu’Il désire que nous fassions ? Est-ce que c’est quelque chose que nous avons la volonté de faire tous les jours ? »

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.