Chrétiens persécutés

60 chrétiens attaqués par des hindous radicaux

  | 

Dimanche 6 mars, une soixantaine de chrétiens réunis pour prier et adorer Dieu dans une église pentecôtiste de l’État du Chhattisgarh en Inde ont été violemment attaqués par des hindous radicaux.

Selon l’organisation International Christian Concern (ICC), qui a été informée de cet évènement, l’attaque a été menée par 25 personnes qui sont arrivées à moto et ont commencé à frapper les chrétiens dès leur entrée dans l’église. La foule d’hindous en colère a également dépouillé les chrétiennes présentes lors de cette réunion, et elle a aussi détruit des chaises, des instruments de musique et des bibles de l’église.

Pour expliquer leurs actions, les extrémistes ont accusé les chrétiens d’effectuer des conversions forcées sur les hindous, a expliqué Arun Pannalal, le responsable du Forum chrétien de Chhattisgarh :

« Ils ont commencé en alléguant que les gens étaient convertis. (…) Ils ont fui avant que la police n’ait pu atteindre l’endroit. C’est la sixième attaque contre des fidèles à Chhattisgarah au cours des six dernières semaines. »

Lorsque les forces de l’ordre sont arrivées, la majorité des assaillants s’étaient déjà dispersés, ont expliqués certains témoins. Seul 7 personnes ont finalement pu être appréhendés. Les membres de l’église ont critiqué les fonctionnaires de police, lents à répondre dans de tels cas, et le peu de protection du gouvernement indien face à la persécution religieuse en cours dans le pays.

Le manque de réactivité de gouvernement est visible à tous les niveaux concernant la défense des libertés religieuses. Une semaine avant l’attaque, par exemple, la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale devait se rendre en Inde pour aborder ce sujet, mais les Autorités n’ont pas été en mesure de délivrer les visas pour les membres de la commission, retardant du même coup les négociations pour atteindre l’égalité des religions dans le pays.

« Nous sommes profondément déçus par le refus du gouvernement indien de donner ces visas  » a expliqué Robert P. George. «En tant que qu’ État démocratique, pluraliste, non sectaire, et partenaire proche des États-Unis, l’Inde devrait avoir  confiance pour permettre à la visite. »

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.