Actualité chrétienne

Chrétiens d’Orient : l’Église en Syrie plus active que jamais

Actualité chrétienne
  • Mar 04
  • 0

Malgré la guerre civile, malgré les horreurs commises et la pression exercée par l’État islamique, l’Église en Syrie est vivante et plus active que jamais auparavant, selon le témoignage du pasteur Edward Awabdeh qui dirige l’Église “Alliance” à Damas et supervise plus de vingt autres communautés chrétiennes à travers le pays.

320 000 personnes tuées dont 12 000 enfants, 11 millions de Syriens ayant fui leurs domiciles, 13,5 millions de personnes dans une urgence humanitaire absolue en Syrie, voici le triste constat du conflit qui depuis 2011 mine ce pays.

Entre les forces du président Bachar Al-Assad qui continuent à se battre contre les rebelles opposés à ses règles, la pression de l’État islamique et un cessez le feu qui reste fragile proclamé le 26 février, c’est majoritairement la population qui se retrouve prise dans un étau et souffre beaucoup.

Des centaines de milliers de chrétiens font partis des personnes qui ont fui le pays. Avant la guerre, les chrétiens constituaient environ 10 % de la population de la Syrie. En octobre 2015, 40 % d’entre eux, soit 700 000 milles, ont tout abandonné pour partir.

Pourtant, dans le ciel sombre d’un pays embrassé par la guerre, une lueur d’espoir ! De nombreux Syrien se convertissent à Jésus-Christ. Selon le témoignage rendu du Pasteur Edward Awabdeh  et relayé par le journal Christian Today, l’église est vivante et plus active que jamais auparavant au point que de nouvelles églises naissent dans le pays.

Pour le Pasteur Edward Awabdeh et son épouse Rana, qui n’ont aucunement l’intention de quitter la Syrie, rester dans ce pays est un privilège, et une façon de vivre la vocation pastorale :

“C’est un grand privilège d’être en Syrie, et un privilège très spécial d’être là en ce moment. (…) Ceci est tout à fait normal pour nous, et nous ne ressentons absolument pas que ce soit un grand sacrifice. C’est la bonne chose à faire, nous sommes confrontés aux besoins de la population, c’est le temps de rester, pas le temps d’abandonner notre peuple. Ils ont besoin de nous et ils ont besoin de l’Église.”

Face aux immenses besoins dans cette période sombre de l’histoire de cette région, le couple Awabdeh a décidé de rester et d’être au service des Syriens :

“C’est le temps pour l’Église de rester là, d’être plus active et de tendre la main aux gens.  Cela nous donne de la joie plus que toute autre chose dans la vie.”

Grâce à cette vision, l’Église Alliance vient d’implanter une nouvelle église, qui a ouvert ses portes il y a deux semaines près de la ville d’ Homs. Cette ville stratégique de l’ouest de la Syrie, surnommée autrefois la “capitale de la révolution”, avait été prise par l’État islamique. Depuis décembre 2015, elle est de nouveau sous contrôle du gouvernement mais de nombreux quartiers ont été ruinés au cours de son occupation par les rebelles.

Qu’importe, les nouveaux chrétiens Syriens se réunissent ici pour adorer Dieu.

“Jésus dans son amour et la puissance de Salut, répond aux personnes qui sont écrasées et rendues humbles par l’esprit», a déclaré le pasteur Edward. «Par sa grâce ces choses se produisent. Les personnes sont ramenées à la réalité de devoir compter sur le Seigneur.”

A Damas, l’Église est très active. Environ 300 personnes assistent au culte dans l’église “Alliance” du Pasteur Edward Awabdeh le dimanche. Des réunions ont lieu presque tous les jours. Des équipes de bénévoles se relayent pour faire des visites à domicile et mener à bien des travaux pour réparer les dégâts de la guerre et des activités similaires sont menées par les églises à travers le pays.

“Toutes les instances [de l’Église en Syrie] sont fortes et plus actives que jamais auparavant”, a encore déclaré le responsable de l’église “Alliance”. Il a également ajouté, que tout au long de l’histoire, l’Église se révélait plus forte lorsque les chrétiens étaient persécutés :

“Le Seigneur touche vraiment les cœurs en cette période de crise. Les gens apprennent à venir humblement à Lui, et nous remercions Dieu. (…) Plus de personnes vont en venir à connaître Dieu et plus de personnes vont en venir à connaître le Christ.  L’Église sera revitalisée par cette présence puissante du Seigneur.”

Le Pasteur Edward est encouragé par ce qu’il vit en Syrie et croit qu’il y a encore de l’espoir pour l’Église au Moyen-Orient :

 “Quand j’expérimente comment le Seigneur travaille et que je vois sa main agir, c’est une grande source d’espoir et d’encouragement pour moi. (…). Chaque fois que je prends la parole, je ressens la puissance du message pour les personnes qui sont dans le besoin. J’ai le médicament de guérison de l’Évangile qui peut atteindre le coeur des gens et faire un vrai changement. C’est très enthousiasmant pour moi, et je suis tellement reconnaissant au Seigneur pour Sa Grâce”.

Au cours de la rencontre organisée par Portes Ouvertes, le pasteur Edward  a également insisté sur la nécessité pour les chrétiens de continuer à prier pour les djihadistes, à l’exemple de Christ qui a demandé à ses disciples d’aimer ses ennemis :

“C’est très difficile à faire avec l’État islamique  parce que ce qu’ils font est très mauvais et inhumain, mais ceci est notre défi. Nous ne voulons pas laisser le malin gagner ce défi parce que si nous tombons dans le piège de la haine et de la vengeance, nous aurons perdu notre pouvoir dans cette guerre spirituelle. Mais nous avons confiance dans le Seigneur, et nous encourageons les uns les autres à rester dans ce pardon du cœur et de cœur aimant à tous. “

Le pasteur Edward est également optimiste quant à l’avenir de la Syrie et espère que le cessez-le-feu tiendra, afin que son pays puisse commencer un travail de restauration dans lequel l’église jouera un rôle majeur :

“Nous sommes confiants au Seigneur dans le fait que nous allons faire partie de cette reconstruction. L’Église a un rôle central à jouer maintenant consistant à unir les personnes et à semer des graines de pardon, d’amour, d’acceptation et de réconciliation. Nous voyons cela comme la sérieuse tâche future pour l’Église.”

About Author

Leave Comments

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.