Actualité chrétienne

20 000 missionnaires chinois pour évangéliser le monde d’ici 2030

  | 

Au cours de la conférence « Mission Chine 2030 » à Hong Kong, 900 leaders chrétiens ont décidé d’envoyer, d’ici 2030, 20 000 missionnaires dans le monde pour y annoncer l’Évangile. Un objectif qu’on peut comparer à l’engagement que la Corée du Sud avait pris, dans les années 1990, de former et d’équiper 10 000 chrétiens pour aller annoncer la Bonne Nouvelle sur toute la terre.

Le plan est ambitieux mais les 900 pasteurs responsables d’église de maison et dirigeants d’église qui s’étaient réunis à la conférence « Mission Chine 2030 » ont manifesté la volonté sans faille d’implanter des milliers d’églises en Chine, d’atteindre les centaines de peuples chinois minoritaires non atteints à l’évangile mais aussi d’envoyer 20 000 missionnaires dans le monde d’ici 2030.

Un challenge d’autant plus grand… que le chiffre de 20 000 correspond au nombre de missionnaires étrangers envoyés en Chine dans les 200 dernières années.

Selon le pasteur Daniel Jin de Pékin, c’est un juste retour des choses : après avoir reçu l’évangile par des missionnaires venus de l’extérieur de la Chine, c’est aujourd’hui à l’Église de Chine d’envoyer des ouvriers dans la moisson. Pour chaque missionnaire venu apporter l’évangile en Chine sur les vingt derniers siècles, un chrétien doit être envoyé à son tour vers le monde.

Pourtant, rien est facile. En 2010, 200 chrétiens chinois étaient décidé à quitter le pays pour aller évangéliser le monde, mais ils ont été arrêté avant de pouvoir monter à bord de l’avion qui devaient les conduire hors de leur frontière, le gouvernement chinois considérant comme illégal le fait d’envoyer un si grand nombre de personnes pour apporter l’évangile en dehors de Chine.

Rien cependant ne peut plus freiner aujourd’hui le zèle de l’Église de Chine, comme l’a déclaré Xu la concernant :

« Elle est un peu comme une adolescente : maladroite mais énergique. (…) Elle peut ne pas avoir tous les détails prévus, mais elle a au moins la vitalité de dire au monde : « Nous voulons faire quelque chose ».

Selon Brent Fulton, responsable de ChinaSource, l’arrêt des chrétiens à l’aéroport, au lieu de décourager les chrétiens, a servi à unir les dirigeants de l’église à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Ils croient à la force unique de la Chine pour évangéliser, particulièrement au Moyen-Orient.

Cette conférence de l’automne dernier a marqué un tournant dans l’histoire de l’église chinoise d’après David Ro, le Conseiller International de la conférence Mission Chine 2030. A cause de l’isolement et de la persécution vécue par beaucoup de chrétiens en Chine, les efforts d’évangélisation en dehors des frontières étaient restés jusqu’à présent assez restreints (il y a moins de 1000 missionnaires chinois trans-frontaliers), beaucoup n’ayant pas conscience des opportunités pour collaborer avec l’Église à travers le monde. Le défi, avec l’aide de Dieu, l’Église de Chine veut plus que jamais le relever :

« Cette vision audacieuse de mobiliser, équiper et envoyer 20.000 missionnaires dans les 15 prochaines années ne sera atteint que par le travail de l’Esprit de Dieu qui unit l’Église pour accomplir ce rêve à la dimension de Dieu », a déclaré Karin Butler Primuth.

« La Chine gagne toujours quand elle vient en nombre », a encore déclaré Brent Fulton.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.