Théologie

Le théologien protestant Raphaël PICON est mort à 47 ans

  | 

Le théologien Raphaël PICON, enseignant-chercheur en théologie pratique à la Faculté de théologie protestante de Paris, est décédé jeudi 21 janvier aux soins palliatifs de Rueil à l’âge de 47 ans. Il a un parcours théologique très œcuménique et une approche ouverte de la théologie, qu’il enseigne à la Faculté libre de théologie protestante de Paris. « Aimé de ses étudiants et de ses collègues, enseignant très respecté, il rayonnait d’intelligence, de curiosité, d’amitié », a déclaré le pasteur Laurent Schlumberger, Président du Conseil national de l’Eglise protestante unie de France.

Le théologien Raphaël Picon, professeur de théologie pratique à l’Institut Protestant de Théologie (IPT) et ancien rédacteur en chef de la revue chrétienne « Évangile et Liberté », est décédé jeudi le 21 janvier, à l’âge de 47 ans.

Le professeur Raphaël PICON s'est éteint à 47 ans. Il laisse une femme et trois enfants.

Le professeur Raphaël PICON s’est éteint à 47 ans. Il laisse une femme et trois enfants.

Parcours académique

Le professeur Raphaël PICON s'est éteint à 47 ans. Il laisse une femme et trois enfants.

Raphaël PICON

Raphaël PICON a un parcours de formation théologique inhabituel. Ce théologien français né en 1968 à Châtenay-Malabry, dans les Hauts-de-Seine (Île-de-France), est parfaitement bilingue grâce à une mère britannique.

Il étudie la théologie à la Faculté libre de théologie protestante de Paris, qui est l’une des composantes de l’Institut Protestant de Théologie (IPT), où il obtient une Licence, un Master et un Doctorat en théologie.

Il complète son cursus de théologie avec un Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) de l’Institut de théologie orthodoxe Saint Jean Damascène de Balamand à Tripoli et un « Master of sacred theology » de l’Union Theological Seminary à New York, une université théologique œcuménique rattachée à l’Université Columbia, située dans le nord de l’arrondissement de Manhattan (États-Unis).

Pasteur protestant et animateur biblique

Le professeur Raphaël PICON s'est éteint à 47 ans. Il laisse une femme et trois enfants. Crédit Photo © France Culture

Le professeur Raphaël PICON laisse une femme et trois enfants.

A son retour à Paris en 1994, Raphaël PICON devient pasteur de l’Eglise Protestante Unie de France (alors Eglise Réformée de France), à Rueil et Nanterre, Le Havre et Lillebonne (incluant un séjour d’un an comme pasteur dans le Wisconsin, aux Etats-Unis).

Il est plusieurs années animateur biblique en Normandie, puis sans doute en raison de son profil bilingue, chargé de missions pour les relations internationales de l’Eglise Protestante Unie de France, avant d’être nommé enseignant-chercheur en théologie pratique à la Faculté libre de théologie protestante de Paris (Institut protestant de théologie) dont il a été doyen de 2007 à 2013.

Enseignant-chercheur

Professeur Raphaël-Picon

Professeur Raphaël-Picon

En 2002, Raphaël PICON succède à Laurent GAGNEBIN comme professeur de théologie pratique à la Faculté libre de théologie protestante de Paris dont il est devenu doyen en 2007.

Raphaël PICON est . Il enseigne une théologie pratique comprise comme une analyse théologique critique des pratiques religieuses, et notamment ecclésiales et pastorales. Il est aussi chargé d’enseignement à l’Institut supérieur d’études œcuméniques (ISEO), qui fait partie de la faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Institut catholique de Paris.

Dans le domaine de la théologie pratique rassemblant les enseignements concernant les diverses actions ecclésiales (liturgie, morale, catéchèse, etc.), ses principaux intérêts portent sur l’homilétique et la rhétorique, les thématiques propres à l’accompagnement spirituel et aux ritualités religieuses.

Outre ces recherches particulières, il s’intéresse à la théologie du Process, aux théologies du pluralisme et au transcendantalisme, et il s’implique activement dans le Comité mixte protestant catholique, le Comité éditorial des Éditions van Dieren, le Center for Process Studies (Clarement, USA) et le journal Évangile et Liberté, un mensuel du protestantisme libéral édité en France.

Depuis 2014, il est également membre de la commission «Philosophie, psychanalyse et sciences des religions» du Centre national du livre (Section : « Philosophie, Psychanalyse, Sciences des religions »).

Écrivain et conférencier

Raphaël PICON

Le professeur Raphaël PICON s’est éteint à l’âge de 47 ans

Orateur créatif et passionné, il participe à de nombreux colloques et donnait d’innombrables conférences. Il est un collaborateur régulier des émissions religieuses protestantes sur France télévision.

Raphaël Picon a écrit de très nombreux articles, destinés autant à des publications scientifiques qu’à des revues accessibles à un large public, et une dizaine d’ouvrages sur des sujets très variés, du ministère pastoral au dialogue inter-religieux, de la théologie du process à la pratique contemporaine des exorcismes et guérisons. Tout récemment, il avait publié une monographie remarquée bien au-delà des cercles spécialisés, sur le philosophe américain Ralph Waldo Emerson, chef de file du mouvement transcendantaliste américain du début du XIXe siècle.

Il est l’auteur des ouvrages suivants : « Tous théologiens », Van Dieren Éditeur, 2000, « Le Christ à la croisée des religions », Van Dieren Éditeur, 2003, « Le Protestantisme : la foi insoumise », (en collaboration avec Laurent Gagnebin) Flammarion, coll. « Champs », 2005, « La Mort, le deuil, la promesse » (direction d’ouvrage), Éditions Olivétan, 2005, « Ré-enchanter le ministère pastoral », Éditions Olivétan, 2007, « L’Art de prêcher » (direction d’ouvrage), Éditions Olivétan, 2008, « Dieu en procès », édition de l’Atelier, 2009, Emerson, « Discours aux étudiants en théologie de Harvard », Nouvelles éditions Cécile Defaut, 2011, « Délivre-nous du mal. Exorcismes et guérisons : une approche protestante », Labor et Fides, 2013. « Emerson : Le sublime ordinaire », CNRS Éditions, 2015.

Prions pour sa femme et ses enfants

Le professeur Raphaël PICON

Le professeur Raphaël PICON

Le décès du professeur Raphaël PICONS est cruel pour son épouse Cécile et leurs trois enfants, Flaminio, Nadia et Joachim. Prions que l’Esprit Saint les console .

« Sa disparition est une perte importante pour le protestantisme. Ses interventions, ses prises de parole étaient intelligentes et profondes, sympathiques et souriantes. Sa gentillesse paisible et dynamique enchantait ceux qui l’approchaient… », écrit le journal Évangile et Liberté.

Un culte de reconnaissance, d’espérance et d’encouragement sera célébré en l’Eglise protestante unie de l’Etoile, à Paris.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.