Chrétiens persécutés

Bilan des veillées en faveur des chrétiens persécutés

  | 

Comme annoncé précédemment dans nos colonnes, des veillées silencieuses ont été organisée le mois dernier dans six villes suisses en faveur des chrétiens persécutés. Quel est le bilan de cette commémoration collective des victimes de la persécution ?

275 personnes se sont réunies pour participer aux veillées silencieuses en faveur des chrétiens persécutés. six villes suisses. Une lumière à la main et une affiche portant un message de paix autour du cou, le 17 décembre 2015, les participants se sont tenus silencieusement en même temps à Bâle, à Berne, à Lausanne, à Lucerne et à Zurich (à Lugano le 27 novembre). Ensemble, ils participaient à la veillée de CSI et montraient leur profonde solidarité avec les chrétiens et les membres d’autres minorités religieuses persécutés au Moyen-Orient et en Afrique. Il ne faut pas oublier ceux qui, depuis de nombreuses années, sont la cible de groupes terroristes comme l’État islamique et «Boko Haram». Par leur silence, ces groupes ont eu un impact fort sur les passants.

À Lausanne, une trentaine de personnes s’est tenue devant l’église Saint-Laurent. Une des participantes a déclaré: «Je prends part à cette veillée pour montrer mon union avec les chrétiens persécutés. Nous sommes tous un seul corps.»

À Bâle, la veillée a compté 80 participants! Après environ un quart d’heure, tous les flyers d’information CSI avaient été distribués.

La veillée à Zurich s’est déroulée de façon semblable: «Attirés par le silence, de nombreux piétons étaient intéressés et ils ont emporté le flyer d’information», déclare Daniel qui a distribué des dizaines de flyers en une demi-heure.

À Lucerne, la veillée a été soutenue par cinq organisations: «Pro Ecclesia», le «Forum für einen fortschrittlichen Islam», le «Neuer Rütlibund», «Pro Luzern» et la «Schiitische Gemeinschaft Luzern».

C’est autour d’un arbre de Noël richement décoré qu’à Berne, les participants ont pu se rassembler. Concernant son engagement, Iris Spielmann ne veut pas se voiler la face: «Je serai peut-être aussi persécutée un jour comme chrétienne. Je serai aussi heureuse si d’autres personnes se mobilisent pour moi.»

Parmi les 15 participants de la veillée à Lugano se trouvaient aussi quelques Araméens.

Auteur: Reto Baliarda

Reto Baliarda

Reto Baliarda est rédacteur en chef de Christian Solidarity International, une organisation chrétienne au service des chrétiens persécutés. La branche française est partenaire du Journal Chrétien.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.