Actualité chrétienne

« Les Attestants », un nouveau courant chez les protestants français

  | 

Quelque 250 membres chrétiens réformés et luthériens opposés à la bénédiction de couples homosexuels ont créé samedi 16 janvier un nouveau courant au sein de l’Église Protestante Unie de France (EPUdF) dénommé « Les Attestants ». Au-delà de la question de la bénédiction des couples homosexuels, les membres de ce courant du protestantisme luthéro-réformé entendent retourner vers les fondamentaux que sont l’autorité des Écritures et la prière.

Lors du Synode national qui s’est déroulé au Lazaret (Sète) du 14 au 16 mai 2015, l’Église Protestante Unie de France (EPUdF) a accordé à ses pasteurs la possibilité, « pour ceux et celles qui y voient une juste façon de témoigner de l’Évangile », de pratiquer une bénédiction liturgique des couples homosexuels.

La communion luthéro-réformée divisée

Cette décision est loin de faire l’unanimité au sein de la communion luthéro-réformée, le courant historique du protestantisme français. Des membres, responsables et pasteurs de l’Église Protestante Unie de France hostiles à cette décision et désireux de concourir à la mission qu’elle a reçue du Seigneur, ont décidé de créer un nouveau courant dénommé « Les Attestants ». L’idée de créer ce courant a été initié par les pasteurs Caroline Bretonès et Gilles Boucomont, qui officient tous deux à l’Eglise Protestante Unie du Marais, à Paris.

Le congrès fondateur des Attestants

Quelque 250 réformés et luthériens ont assisté au congrès fondateur des Attestants qui s’est tenu samedi 16 janvier au Centre Maurice Ravel, à Paris. Ce courant du protestantisme luthéro-réformé souhaite rassembler ceux et celles qui souhaitent attester de Christ au sein de l’Eglise Protestante Unie de France.

L’association « Les Attestants » ambitionne de devenir « un ferment de renouveau ou de réveil de l’Église », en rendant aux Saintes Ecritures leur caractère souverain pour la foi et la vie, et en cherchant à vivifier la foi et la prière, l’écoute du Dieu de Jésus-Christ.

L’association fondée institutionnellement le 16 janvier 2016 dispose d’un conseil d’administration et d’un site internet.

Les participants ont voté à l’unanimité leur « Déclaration d’intention » ci-dessous, texte cadre qui définit leur positionnement au sein de l’Eglise Protestante Unie de France.Les-attestants---Eglise-Protestante-Unie-de-France

Déclaration d’intention : « Attester pour le Christ »

« Nous, membres, responsables et pasteurs de l’Église Protestante Unie de France désireux de concourir à la mission qu’elle a reçue du Seigneur, et ce malgré les profonds désaccords qui s’expriment notamment depuis la décision du synode national de Sète, déclarons :

  •  nous réjouir de ce que notre Église ait choisi un élan dynamique avec “Écoute ! Dieu nous parle…” et proposé d’être résolument une “Église de témoins” ;
  • constater le nombre croissant de personnes qui cherchent Dieu et sont en quête de sens et de vérité pour leur vie ;
  • que la rencontre entre les anciens et les nouveaux dans nos Églises nécessite l’expression d’une affirmation claire de notre foi en Dieu Père Fils et Saint Esprit, fidèle à l’héritage reçu des apôtres afin de vivre concrètement l’unité dans la diversité ;
  • percevoir un profond besoin dans nos paroisses de retrouvailles heureuses avec une lecture à la fois instruite et priante de la Bible, et d’ouverture au projet de Dieu pour l’Église suscité par l’Esprit Saint.

En raison de ces convictions, nous proposons :

  • que se fédère, dans l’EPUdF, un mouvement de chrétiens attestant leur foi en Jésus-Christ Seigneur et Sauveur, soucieux de l’autorité souveraine de la Parole biblique pour la vie des croyants, priant pour le renouveau de cette foi au sein de l’Église protestante unie de France, et œuvrant pour la croissance de l’Église ;
  • que ce mouvement puisse créer des événements et des réseaux ; fournir des moyens de formation et de communication ; pour susciter et accompagner ce désir et cet appel missionnaire, alliant vie spirituelle et fraternelle, lecture renouvelée de la Bible et aptitude à penser et témoigner de sa foi ;
  • que ce mouvement contribue activement aux réflexions théologiques, expériences d’Église, et instances décisionnelles de l’EPUdF.

Conscients du fait qu’un tel mouvement appelle de ses vœux un réveil, nous pensons qu’il ne peut puiser son origine que dans la prière et dans l’Esprit Saint. En réaffirmant les bases de la Réforme (Sola Gratia, Sola Fide, Soli Deo Gloria, Solus Christus, Sola Scriptura), nous aspirons à retrouver une pratique des ministères qui valorise la diversité des dons accordés aux membres de nos Églises, et suscite un peuple, témoignant de sa foi, qui serve le Christ dans et hors de l’Église.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.