Actualité chrétienne

Le pasteur Saeed Abedini libéré en Iran

  | 

Le pasteur américain Saeed Abedini a été libéré samedi 16 janvier par la justice iranienne, sur décision du Conseil suprême de sécurité nationale de la République islamique d’Iran, dans le cadre d’un échange de prisonniers entre l’Iran et les États-Unis. Les quatre autres Américains libérés sont le chef du bureau du Washington Post à Téhéran, Jason Rezaian, l’ancien « marine » Amir Hekmati, l’étudiant Matthew Trevithick et Nosratollah Khosravi.

La justice iranienne a annoncé samedi 16 janvier la libération de quatre prisonniers américains, dont le pasteur irano-américain Saeed Abedini, dans le cadre d’un échange de prisonniers.

Saeed Abedini, 35 ans, converti au christianisme en 2000 et ayant reçu la Carte de résident permanent aux États-Unis suite à son mariage avec l’Irano-américaine Naghmeh, était très actif dans un réseau d’églises de maison en Iran. Il a implanté une centaine d’églises dans 30 villes iraniennes.

En 2005, le conservateur Mahmoud Ahmadinejad devient le nouveau président de la République islamique d’Iran. Saeed et Naghmeh Abedini décident de s’installer aux États-Unis, mais continuent d’encadrer les responsables des églises implantées en Iran.

Le couple pastoral Saeed et Naghmeh Abedini a surmonté l'épreuve de la persécution. Prions que Dieu bénisse leur ministère.

Le couple pastoral Saeed et Naghmeh Abedini, avec leurs enfants Jacob et Rebekka  Abedini, ont surmonté l’épreuve de la persécution. Prions que Dieu bénisse leur ministère.

En 2008, Saeed Abedini est ordonné pasteur au sein de l’église évangélique « Calvary Chapel », fondée par l’Évangéliste Chuck Smith qui a implanté un millier d’églises à travers le monde.

En 2009, il effectue un voyage en Iran pour rendre visite à ses parents et pour voir l’avancement de l’œuvre de Dieu dans le pays. Au cours de ce voyage, il est arrêté et relâché après avoir passé un accord avec les autorités, selon lequel il devait cesser ses activités au sein des églises de maison en Iran. Il est retourné plusieurs fois en Iran depuis cette date, sans jamais avoir de problème, puisqu’il n’a pas violé les termes de cet accord.

La constitution iranienne de 1979 reconnaît les droits de certaines minorités religieuses, dont les chrétiens, mais le régime de Téhéran cible les musulmans convertis au christianisme.

En 2010, Saeed Abedini obtient la citoyenneté américaine. Il réside dans la ville américaine de Boise, la capitale de l’État de l’Idaho, située à 740 km à l’est de Portland.

En septembre 2012, Saeed Abedini est arrêté lors d’une neuvième visite en Iran, consacrée principalement à sa famille et aux projets humanitaires. Il travaillait à l’édification d’un orphelinat à Rasht, la capitale de la province du Gilan au nord-ouest de l’Iran.

Saeed Abedini est entendu par un juge au cours d’un procès pour atteinte à la sécurité nationale. Naghmeh Abedini, son épouse, attire l’attention des médias sur le fait que son mari pourrait être condamné à une très longue peine de prison ou à la peine de mort sous la pression des autorités iraniennes. Il est condamné à 8 ans de prison pour « atteinte à la sécurité de l’État » et incarcéré à la fameuse prison Evin de Téhéran.

Le 16 janvier 2016, les États-Unis obtiennent la libération de Saeed Abedini.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.