Actualité chrétienne

Le pasteur Larry Wright désarme un homme qui se convertit

  | 

Dans une église de Fayetteville, en Caroline du Nord, durant la veillée de Nouvel An, au cours de la prédication du pasteur Larry Wright , un homme armé a fait brusquement irruption dans l’assemblée. Brandissant son fusil sur les 60 chrétiens rassemblés à cet occasion, il comptait faire un carnage… mais ses plans ne se réalisent pas !

Il était 23 h 30 à l’église « Heal the Land Outreach Ministries » de Fayetteville en Caroline du Nord, et le pasteur Larry Wright était en train de prêcher sur l’inutilité des assassinats par armes à feu, lorsqu’un homme armé d’un pistolet dans une main et de munitions dans l’autre entra soudainement dans la salle de culte. Sur le pas de la porte, le serviteur de Dieu qui fut le premier à l’apercevoir l’interpella en disant : « puis-je vous aider ? » et se dirigea vers lui.

Le Pasteur Larry Wright savait à cet instant que la situation était dangereuse. Si cet ancien militaire avait en effet cru, l’espace d’un instant, que l’arme était factice, il révisa rapidement son opinion lorsqu’il se rendit compte que l’homme portait des munitions bien réelles qui brillaient dans la main gauche.

Il se dit alors dans son cœur, qu’au cas où l’homme se montrait agressif, il utiliserait son corps mesurant 1 mètre 90 et ses 104 kilos pour maîtriser ce visiteur hors du commun, le plaquer au sol, le désarmer et l’empêcher de nuir. Une fraction de secondes plus tard, un instant qui sembla durer une éternité,  la réponse de l’homme, aussi surprenante qu’inattendue arriva :  » je désire que vous priiez pour moi »

L’interpellation du Pasteur Wright attira rapidement l’attention de l’ensemble des 60 chrétiens de l’église rassemblés ce soir là  sur la présence l’homme armé, et provoqua immédiatement une réaction de panique et de peur.

Le pasteur, s’adressa alors aux membres de son église en disant :

« C’est OK, il veut prier ».

Le pasteur Wright qui commençait à prier, explique alors comment l’homme a été touché :

« J’ai commencé à prier pour lui, et la puissance de Dieu l’a touché, il est tombé sur ses genoux et a commencé à pleurer, le visage tourné vers le sol ».

Le pasteur Larry Wright  lui prit alors tranquillement le pistolet, le remis à un diacre de l’église, et l’enlaça chaleureusement.

Suivant son exemple, le diacre et trois autres membres de l’église firent de même, faisant ressentir à son égard  tout l’amour de la communauté chrétienne rassemblée ce soir là.

Le pasteur Larry Wright de « Heal the Land Outreach Ministries »

Le pasteur Larry Wright de « Heal the Land Outreach Ministries »

Le pasteur Wright l’invita ensuite à s’assoir au premier rang et à y rester et continua sa prédication en terminant par un appel à venir à Christ, comme il l’explique lui-même :

« Je finis le message et fit un appel. L’homme, qui était resté assis jusque là, se leva et vint à l’autel, puis donna sa vie à Christ. »

En le voyant, le pasteur Wright descendit, pria pour lui et l’embrassa. A la fin du culte, le pasteur murmura à l’oreille que des policiers l’attendaient à l’extérieur, car il avait fait peur à toute la communauté. L’homme demanda alors au pasteur de prendre la parole devant la congrégation pour témoigner, requête à laquelle le pasteur Wright accéda.

L’homme expliqua alors aux soixante membres présents qu’en franchissant le seuil de la porte de cette église en cette veillée de Nouvel An,  il avait l’intention de faire « quelque chose de terrible », mais que « le Seigneur lui avait parlé », et lui disant de demander la prière. Il a ensuite présenté ses excuses aux chrétiens présents, qui ont alors réalisé qu’ils venaient d’échapper à un carnage.

Toute la communauté chrétienne présente ce soir là a vu Dieu agir de façon merveilleuse, comme le déclare le Pasteur Wright :

« Il est si difficile de décrire par des mots, d’expliquer l’enthousiasme et l’amour de Dieu  présent dans ce lieu. Cet homme, venu pour faire du mal, a donné sa vie à Christ. »

Tout, que ce soit le timing ou encore la coïncidence du message portant sur la violence des assassinats par armes et les intentions de l’homme rentrant dans l’église un fusil à la main, a donné aux chrétiens présents ce soir là le sentiment que Dieu conduisait toutes choses, comme l’a expliqué le diacre Sylvester Aimer :

 » Je pense que ce soir-là, l’esprit de Dieu était certainement présent dans ce lieu. « 

Allison Woods, une autre chrétienne qui était à l’arrière de l’église quand le tireur est entré a également donné son témoignage :

« L’évènement ne semblait pas réel, car c’est comme si l’homme armé était soudainement sorti de la page que notre pasteur était entrain de lire. »

L’homme, qui a expliqué au pasteur Wright qu’il venait juste de sortir de prison, avait un nouvel emploi et une nouvelle épouse, avait été aperçu par les gardiens sur l’aire de stationnement près de l’église avant la Veillée qui a commencé à 22 h 00. Il a été admis dans un établissement de santé mentale, et il est difficile de savoir à l’heure actuelle s’il fera face à des accusations dans cet incident.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.