Actualité chrétienne

Des musulmans sauvent la vie de chrétiens au Kenya

  | 

Alors que des militants du groupe islamiste somalien Al Shabaab cherchaient à identifier la religion des passagers d’un bus afin d’assassiner uniquement les chrétiens, les musulmans ont refusé d’obéir à cet ordre, évitant ainsi un massacre certain. Selon le journal « Daily Nation news service » qui a relayé cette information, on déplore finalement la mort de deux personnes dans ce véhicule qui reliait, au Kenya, Nairobi à Mandera.

Selon le témoignage du Commissaire adjoint du comté Julius Otieno au « Daily Nation », les assaillants avaient demandé, dans un premier temps, à tous les passagers du bus de descendre avant d’exiger aux non-chrétiens seulement de remonter dans le véhicule. A travers ces consignes, les militants d’Al Shabaab essayaient de diviser le groupe de voyageurs en deux catégories distinctes : les musulmans et les non-musulmans, comme l’explique Julius Otieno :

«Ils essayaient de déterminer qui était chrétien, et qui ne l’était pas. Ils ont demandé aux non-chrétiens de revenir au véhicule. »

Ali Roba, le gouverneur de Mandera a expliqué que suite à la demande des assaillants, les passagers avaient refusé de se scinder en deux groupes en fonction de leur appartenance religieuse, osant mettre les terroristes au défi de les tuer tous ensemble ou de les laisser partir.

« Cela a contraint les militants à quitter le lieu à la hâte par crainte de représailles par les résidents des villages voisins. ]…[ Les gens du pays ont montré un grand sens du patriotisme et d’appartenance à la même communauté en insistant sur le fait qu’Al-Shabaab devait les tuer tous ensemble ou les abandonner » a déclaré Ali Roba.

C’est en essayant de protéger les non-musulmans du bus que plusieurs personnes ont été blessées, a encore affirmé le gouverneur de Mandera. Selon le Daily Nation news service », l’attaque  a fait deux morts et trois blessés, un bilan qui aurait pu être bien plus lourd sans le courage et la bravoure de tous les passagers, des villageois et sans le refus des musulmans d’obéir aux consignes d’Al-Shabaab.

Les combattants d’Al-Shabaab, qui  sont organisés en petits groupes de six à quinze militants au Kenya (le plus grand groupe comporte 30 membres) ont tenté de radicaliser les villageois, mais sans succès jusqu’à présent, a affirmé Ali Roba.

Multipliant les attentats sur le territoire kényan depuis 2011, ce groupe islamiste est notamment à l’origine de l’assaut du centre commercial Westgate de Nairobi en 2013 qui a fait 67 morts, mais aussi le responsable d’un raid sanglant contre des villages de la côte kényane en juin et juillet 2014 dont le bilan s’établit à 96 victimes. Agissant notamment sur les zones situées sur les 700 km de frontières avec la Somalie, ces extrémistes visent particulièrement les régions de Mandera et de Wadjir et celle de Garissa, où ils ont perpétré, le 2 avril dernier, l’horrible massacre de l’Université de Garissa, qui a fait 152 morts en tout.

Cette attaque, qui est l’une des plus meurtrières des chebab, visait les chrétiens, qui sans aucune pitié, avaient été pourchassés et harcelés dans les salles de classe et ce jusque dans les dortoirs.

Un survivant de ce drame, Reuben Mwawita a rapporté comment il a vu trois étudiants à genoux devant les hommes armés demander grâce tout en priant :

« Jésus, s’il te plaît, vient nous sauver. » Une erreur fatale puisqu’ils ont été immédiatement abattus.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.