Actualité chrétienne

Une nouvelle église de maison fermée en Chine

Actualité chrétienne
  • Déc 08
  • 0

L’église de maison de Dazhou dans la province du Sichuan en Chine a été contrainte d’arrêter la tenue de réunions chrétiennes considérées comme illégales par les autorités locales. Face à l’interdiction de louer un nouvel appartement pour tenir des services religieux, les membres ont accusé les autorités de restreindre leur liberté religieuse.

Selon le témoignage donné à l’organisation de défense des droits de l’homme “China Aid” par Li Shengfen, un membre de cet assemblée, c’est au cours d’un contrôle inopiné des autorités locales que la décision de fermeture a été prise. Il a ainsi déclaré :

 “Ils ont regardé nos Bibles, et après cela, afin de comprendre notre église, ils ont regardé nos recueils de poèmes.  Simplement parce qu’il y avait une croix à l’endroit où nous adorons, une Bible et certaines Paroles bibliques sur les murs, ils ont tout contrôlé.”

Li Shengfen s’est également questionné sur la liberté de religion, un droit qui est garanti par la Constitution Chinoise mais qui dans les faits n’est pas appliquée :

“Je l’ai dit,  est-ce cela, la liberté de religion ? Si nous allons en  ville pour nous rassembler, beaucoup de chrétiens sont âgés et certaines personnes sont malades. Je m’interroge : comment pouvez-vous ne pas nous donner la liberté ? “

Selon ce membre chrétien de l’église de Dazhou, le gouvernement local a demandé que l’église soit inscrite, ce qui n’est pas exigé par la loi pour les communautés de moins de 50 membres.

De nombreuses violations des droits de l’homme, et particulièrement la suppression des libertés religieuses ont été observées depuis que le président Xi Jinping a pris les commandes du pouvoir. Si la liberté religieuse est garantie par la constitution chinoise, la protection de l’État est réservée à ceux qui adorent Dieu au sein des communautés religieuses imposées par l’État. Pour ceux qui choisissent de pratiquer leur foi en dehors des églises enregistrées dont les croyances ne sont pas officiellement reconnus par le gouvernement, le risque est grand d’être accusé d’avoir participé à des activités illégales.

La croissance du christianisme est en effet considéré par les autorités comme une menace pour les militants du Parti communiste, raison pour laquelle la persécution fait rage dans ce pays. Près de 1700 églises ont été détruites ou leur croix abattues, des chrétiens, et particulièrement des militants travaillant pour la défense des droits de l’homme emprisonnés.

A propos de l’auteur

Laisser un commentaire

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.