Société

Une Bible âgée de 1000 ans découverte en Turquie

  | 

En Turquie, des policiers de Tokat qui arrêtaient des contrebandiers ont découvert, parmi les objets de grande valeur que ces derniers essayaient d’écouler, une Bible âgée de 1000 ans. Cet exemplaire, dont l’origine reste inconnue, qui est écrit en vieille langue assyrienne et comporte 51 pages, contiendrait des images de Jésus-Christ et d’autres figures bibliques en feuilles d’or.

Une Bible âgée de 1000 ans découverte en Turquie

Une Bible âgée de 1000 ans découverte en Turquie

Ce n’est pas l’exemplaire le plus ancien puisqu’en janvier dernier, une équipe de recherche dirigées par Craig Evans, professeur d’étude du Nouveau Testament à l’Université Acadia Divinity College en Nouvelle-Ecosse, aurait trouvé une version très ancienne de l’Évangile de Marc daté de 80 ans après Jésus-Christ ( les plus anciennes copies de l’Écriture seraient en effet datées du IIe siècle, entre les années 101-200 après Jésus-Christ). Ce fragment de l’Évangile de Marc en feuille de papyrus avait été utilisé pour faire le masque d’une momie en Égypte comme l’explique Craig Evans :

« Où l’avons-nous trouvé ? Nous avons creusé sous le visage de quelqu’un et il était là. C’est à partir de l’un des masques de momie que nous avons récupéré un fragment de l’Évangile de Marc daté des années 80. Nous pourrions avoir découvert pour la première fois un fragment de Marc  datant du 1er siècle après Jésus-Christ »

En Juillet, des archéologues en Israël ont découvert une jarre en céramique âgée de 3000 ans portant l’inscription « Eshbaal Ben Beda », le nom d’un personnage influent à l’époque du Roi David  mentionné dans  1 Chroniques 8 v 33 : Ner engendra Kis; Kis engendra Saül; Saül engendra Jonathan, Malki-Schua, Abinadab et Eschbaal » et 9 v 39 :  » Ner engendra Kis; Kis engendra Saül; Saül engendra Jonathan, Malki-Schua, Abinadab et Eschbaal. »
Certains archéologues, et notamment Yosef Garfinkel et Saar Ganor ont cependant exprimé des doutes quant à l’identité de cette poterie que n’appartiendrait pas au même Eshbaal que celui mentionné dans la Bible.

Grâce à la découverte récente de la Bible âgée de mille ans en Turquie contenant 51 pages, les théologiens espèrent trouver des indices pour comprendre comment le christianisme a pu se développer dans les siècles passés.

Afin de partager cette découverte, l’agence Anadolu a posté la vidéo d’un chercheur qui montre cette Bible dont le texte assyrien est affiché sur la droite et les illustrations sur la gauche.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.