Actualité chrétienne

Un couple chrétien tué par deux policiers en Inde

  | 

Après avoir violé la femme, deux policiers se rendent coupables du meurtre d’un couple chrétien appartenant à une Église baptiste de Pangalipadar (Kandhamal) en Inde.

Dhubaleswar Nayak (50 ans) et Bhubudi Nayak (45 ans) appartiennent à une Église baptiste de Pangalipadar (Kandhamal). Après le culte, ils se rendent avec trois amis sur une colline isolée pour téléphoner à leurs enfants avec un meilleur réseau. Leurs amis les quittent et rentrent chez eux. Sur le chemin du retour, ils rencontrent deux policiers.

Environ une demi-heure plus tard, ils entendent des coups de feu sur la colline. Par peur de la police, ils n’osent pas y retourner. Nayak (25 ans), le fils aîné, se souvient avec terreur de la dernière conversation téléphonique avec ses parents: «J’ai entendu ma mère qui voulait se défendre en criant, comme si quelqu’un essayait de la violer. Mon père criait aussi. Ensuite, j’ai entendu les coups de feu et les dernières paroles de mon père : ‹Je meurs!›»

Le lendemain, comme le couple n’avait toujours pas reparu au village, plusieurs habitants se sont rendus sur la colline. Des taches de sang, une veste d’homme et deux paires de chaussures ont été trouvées. Dhubaleshwar et Bhubudi avaient disparu.

Après avoir porté plainte auprès de la police locale, les villageois ont exigé que les cadavres leur soient remis. Comme la police refusait, des centaines de personnes furieuses ont bloqué les rues et ont encerclé le poste de police. Finalement, les cadavres ont été remis à la communauté villageoise.

La police a tout d’abord voulu imputer le meurtre aux maoïstes, mais les enfants du couple tué ont déposé une plainte auprès de la Commission des droits de l’homme de l’État d’Odisha. Celle-ci a ensuite demandé que le gouvernement d’Odisha engage une enquête indépendante.

Les organisations mandatées dans ce cadre exigent que les policiers coupables soient accusés de meurtre et qu’une somme de 76 500 dollars soit versée aux six enfants comme «indemnisation».

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.