Actualité chrétienne

Des milliers de chrétiens contraints à l’exode en Indonésie

  | 

Le 18 août dernier, une première église est mise en cendre par des extrémistes dans la province d’Aceh en Indonésie. Depuis, d’autres églises et notamment l’Église chrétienne Indonésienne ont été brûlées ou détruites. Selon « Portes Ouvertes », une organisation internationale qui travaille au côté des chrétiens persécutés, ce sont une dizaine de milliers de chrétiens qui ont été contraints à fuir cette région en raison de la crainte de nouvelles attaques.

Chrétiens-persécutés-en-IndonésieLe district d’Aceh Sahidi fait figure d’exception en Indonésie, car contrairement aux autres régions dans ce pays qui pratiquent un islam modéré, c’est un endroit où la charia a été mise en place et est strictement appliqué depuis 2005. De plus, un accord passé entre chrétiens et musulmans datant de 2001 tolérait l’existence d’une seule église et de quatre groupes de maison alors que le nombre d’églises dépassent aujourd’hui la vingtaine, avivant des tensions entre les communautés. Mais c’est surtout sous la direction de musulmans extrémistes que des foules se forment pour détruire des églises.

Le 18 août dernier, par exemple, une église a été mise en cendre et a conduit, selon le témoignage du pasteur Erde Brutu cité par Portes Ouvertes, à l’exode de près de 8000 chrétiens par craintes de nouvelles attaques :

« Par crainte de nouvelles attaques, environ 8 000 personnes ont fui durant la nuit qui a suivi l’incendie de l’église. Il n’y a aucune garantie de la part de l’État. Pour nous, la sécurité va au-delà de l’aspect physique ; cela signifie que nous devrions pouvoir librement nous réunir dans une église »

Le 6 octobre, des musulmans dont certains sont membres du Front de défense islamique (Islamic Defenders Front), un groupe extrémiste ont exigé des autorités la fermeture de 10 églises qui n’avaient pas de permis de construire. Sans attendre la réaction des autorités, qui prévoyaient de procéder à la destruction de ces églises à partir du 19 octobre, une foule de 700 personnes s’est formée et a brûlé l’Église chrétienne Indonésienne, une église qui n’appartenait pas à la liste des églises dénoncées aux autorités :

« Nous ne cesserons pas de chasser les chrétiens et de brûler les églises. Les chrétiens sont les ennemis d’Allah ! », ont menacé les extrémistes.

Le 19 octobre, les policiers ont commencé à leur tour à détruire les églises à coup de masses et de haches. Selon un informateur de Portes Ouvertes sur le terrain, des chrétiens ont fuit précipitamment à travers la jungle, car emprunter la route principale est trop risquée, les musulmans ayant l’ordre d’abattre les chrétiens qui franchissent la limite de la province. Pour le moment, explique encore le correspondant le l’organisation en faveur des chrétiens persécutés, les familles déplacées ont été accueillies dans d’autres églises, mais elles vivent dans l’angoisse et manquent de tout.

 

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.