Chrétiens

Des chrétiens de Suède menacés de mort par l’État islamique

  | 

Des chrétiens vivant en Suède ont reçu une série de menaces de mort, qui selon toutes probabilités, proviennent de l’État islamique. Dans ces messages gribouillés comme des graffitis sur les murs de restaurants et d’entreprises à Göteborg, un lieu de recrutement de certains djihadistes, les extrémistes exigeaient que les membres de la communauté assyrienne en exil se convertissent à l’islam ou meurent.

Les premiers éléments de l’enquête ne font presque aucun doute sur la provenance de ces graffitis qui présentent toutes les caractéristiques (style, signature, logo) de messages habituellement employés par l’état islamique au Moyen-Orient. Cependant, les coupables n’ont pas encore été retrouvés par la police suédoise.

L’un des 3.000 chrétiens assyriens vivant à Göteborg, Markus Samuelsson a témoigné de l’effroi qui l’a saisi lorsqu’il a trouvé les murs de son restaurant couvert de menaces incitant à se convertir ou mourir ou encore des expressions comme « le califat est ici », une référence à la tentative du groupe terroriste de créer une forme de gouvernement islamique en Irak ou encore en Syrie.

Interrogé par le quotidien suédois Dagnes Nyheter, il a affirmé :

« J’ai senti un froid soudain envahir mon dos. C’est terriblement difficile. Nous nous sentons menacés ».

Les mêmes messages, avec le logo de l’État islamique ont également été dessinés sur une pizzeria voisine, alors même que des entreprises appartenant à des personnes non-assyriennes  ont été laissées indemnes. Ces menaces étaient associées à la lettre arabe ن -, un symbole utilisé par l’État islamique dans le Moyen-Orient pour identifier les chrétiens à abattre. L’année dernière en effet, les militants du groupe extrémiste avait peint ce symbole sur les portes des chrétiens à Mossoul en Irak lorsqu’ils se sont emparés de la ville.

Il y aurait au moins 150  djihadistes – plus qu’aux  États-Unis  qui seraient soupçonnés d’avoir quitté Göteborg pour rejoindre l’état islamique, raison pour laquelle certains experts parle de cette ville comme un centre de formation pour djihadiste en Suède.

Dans les territoires contrôlés par l’état islamique, les militants de l’État islamique ont forcé les communautés chrétiennes à se convertir à l’islam, à payer une taxe très coûteuse ou à mourir.  L’enlèvement, la vente et le viol de milliers de femmes et d’enfants sur la base de leur foi font aussi partie des méthodes pratiquées par le groupe terroriste.

 

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.