Actualité chrétienne

Des chrétiens crucifiés pour avoir refusé de renier Jésus

  | 

Douze chrétiens, y compris le fils de douze ans d’un chef d’équipe du ministère syrien qui a implanté neuf églises en Syrie ont été exécutés brutalement par l’État islamique parce qu’ils refusaient de se convertir à l’islam et de renoncer au nom de Jésus-Christ.

Terrorisés par l'Etat Islamique, les chrétiens de Syrie prennent le chemin de l'exil

Terrorisés par l’Etat Islamique, les chrétiens de Syrie prennent le chemin de l’exil

Ces meurtres, perpétrés contre les chrétiens, se seraient produits dans un village proche d’Alep en Syrie le 28 août. Selon les informations fournies par Christian Mission Aid, c’est en présence d’une foule nombreuse et du chef d’équipe du ministère syrien que les extrémistes islamiques auraient roué de coups et coupé les doigts d’un jeune adolescent de 12 ans, fils de ce dernier.

Ils ont annoncé qu’ils arrêteraient la torture si lui, le père, retournait à l’islam. Comme il a refusé, les militants de l’État islamique l’ont alors torturé et battu, lui et deux autres travailleurs du ministère avant de les faire mourir tout les quatre par crucifixion.

Ces chrétiens ont été tués pour avoir refusé de revenir à l’islam après avoir avoir accepté Jésus. Huit autres humanitaires qui travaillaient sur le site, dont deux femmes de 29 et 33 ans, qui refusaient également de renier le Christ ont été décapités. Les deux jeunes femmes ont auparavant été violées devant une foule que l’État islamique avait convoquée pour assister à la mise en scène macabre.

Selon le responsable du ministère Christian Aid, qui a recueilli les confidences des villageois présents au moment des exécutions, les chrétiens se sont agenouillés devant les militants de l’État islamique et ont prié dans le nom de Jésus, d’autres ont rapportés qu’ils priaient la prière du Seigneur. Certains remettaient leur esprit à Jésus. L’un des témoins de la scène d’horreur a déclaré :

« L’une des femmes a levé les yeux et elle semblait presque souriante lorsqu’elle a dit : « Jésus! »

Afin de faire référence à la crucifixion du Christ, tous les corps des personnes tuées ont été accrochés sur des croix pour les donner en spectacle par l’État islamique.

Décapités, crucifiés, torturés, les chrétiens du Moyen-Orient endurent de terribles  souffrances par des extrémistes qui semblent avoir perdu tout respect de la vie humaine. Certains vont jusqu’au bout, refusant de renier leur foi et meurent. D’autres, nombreux, prennent le chemin de l’exil.

Dans la seule Syrie, la population chrétienne a ainsi diminué de près de deux tiers depuis la guerre civile dans le pays qui a commencé en 2011. En Irak, la population chrétienne est passé de près de 1,5 millions en 2003 à 200 000 milles aujourd’hui.

 

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.