Chrétiens persécutés

Un chrétien meurt en martyr toutes les cinq minutes

  | 

Selon l’organisation de défense des droits de l’homme « Christian Freedom International » (CFI), un chrétien meurt toutes les cinq minutes en martyr dans le monde. Ceux qui refusent de renier leur foi en Jésus-Christ et de se convertir à l’islam sont torturés, leurs membres sont coupés ou pire ils sont crucifiés ou abattus. Il y a eu plus de chrétiens persécutés au cours du 20ème et du 21ème siècle que lors des 19 siècles précédents.

Chrétiens-persécutésConfrontés au choix de se convertir à l’islam ou d’être abattu, un grand nombre de chrétiens, particulièrement en Orient ont été contraints de fuir les pays contrôlés par certaines organisations armées terroristes islamistes comme l’État islamique. Ce règne de la terreur a entraîné une vague de migration sans précédent auquel le monde doit aujourd’hui faire face.

Selon CFI, ce serait ainsi plus de 200 millions de fidèles qui sont actuellement confrontés à la persécution dans 105 pays, mettant le christianisme en tête des religions les plus risquées au monde. La situation est plus grave que jamais puisqu’il y a eu plus de chrétiens martyrs au cours du 20ème et 21ème siècle que lors des 19 siècles précédents. Aujourd’hui, un chrétien meurt ainsi en martyr toutes les cinq minutes sur terre.

La torture est une des méthodes utilisées pour obliger les chrétiens à renier leur foi en Jésus-Christ comme l’explique Jim Jacobson, le responsable du Christian Freedom International :

« En Irak, les militants de l’État islamique utilisent des églises chrétiennes comme chambres de torture où ils obligent les chrétiens à se convertir à l’islam ou à mourir ».

Autre moyen d’intimidation et de pression, la destruction et la vandalisation des lieux de cultes. Les églises historiques  sont littéralement dépouillées de leurs reliques anciennes pour être  revendues à des collectionneurs occidentaux. L’argent récolté est utilisé pour soutenir le financement des activités terroristes, explique encore Jim Jacobson.

Des églises sont attaquées, des chrétiens capturés ou déplacés par des années de combats dans les zones de conflit, par la peur de la mort. Pourtant, même dans certaines situations extrêmes, certains chrétiens refusent de renier leur foi, comme c’est le cas de Monica, la fille aînée du pasteur nigérian Enoch Mark, qui a été assassinée par Boko Haram au cours de l’enlèvement de 276 lycéennes de Chibok en avril dernier.

Ses parents ont en effet été informés que Monica avait été lapidée à mort  par ses ravisseurs parce qu’elle avait refusé de se convertir à l’islam.

Son père a déclaré :

« Mourir pour l’amour du Christ est la chose la plus heureuse pour moi. Je suis reconnaissant qu’elle n’ait pas changé de religion. Elle a eu confiance en Dieu. »

A l’exemple des chrétiens qui ont été persécutés dans l’histoire, comme le rappelle hébreux 11 v 36 à 40, c’est à cause de leur foi en Jésus et ayant les yeux fixés sur  quelque chose de meilleur qu’ils ont été maltraités ou sont morts en martyr :

« d’autres subirent les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison ; ils furent lapidés, sciés, torturés, ils moururent tués par l’épée, ils allèrent çà et là vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités, eux dont le monde n’était pas digne, errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et les antres de la terre. Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage, n’ont pas obtenu ce qui leur était promis, Dieu ayant en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu’ils ne parvinssent pas sans nous à la perfection. »

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.