Actualité chrétienne

Des maires prêts à accueillir des réfugiés chrétiens

  | 

Alors que la France s’est engagée à accueillir 24 000 réfugiés syriens dans les deux prochaines années, trois maires de l’opposition ont fait savoir qu’ils ne voulaient accueillir « que des chrétiens », par crainte de « terroristes déguisés ».

Face à l’afflux de migrants en Europe, la France s’est engagée à accueillir 24 000 réfugiés sur son territoire. Certains maires se disent prêts à recevoir les réfugiés syriens à une condition : qu’ils soient chrétiens. C’est le cas de Yves Nicolin, maire de la commune de Roanne, député de la 5e circonscription de la Loire et secrétaire national des Républicains chargé des petites et moyennes entreprises. Il dit vouloir ainsi «avoir la certitude absolue que ce ne sont pas des terroristes».

Yves Nicolin craint les terroristes déguisés. « Qui nous dit que, parmi ces réfugiés, ne se cachent pas des membres du groupe Etat islamique (EI) qui ont décidé de prendre le chemin de l’Europe avec de mauvaises intentions ? ».

Conscient que sa position est mal comprise par certains, le député-maire tient à préciser qu’il n’est pas opposé à l’accueil des réfugiés musulmans. « Mais être généreux, cela ne veut pas dire être irresponsable », affirme l’élu. « Il est quand même clair que les membres de Daesh sont des musulmans radicaux, extrémistes, terroristes », poursuit-il. « Si demain, il y a un problème dans un bus ou dans une église, contre qui va-t-on se retourner ? »

Il suggère donc que l’Etat enquête pour vérifier la confession des réfugiés en leur posant deux ou trois questions sur le christianisme pour vérifier.

« Ce que je souhaite c’est qu’on puisse avoir l’absolue certitude que ce ne sont pas des terroristes déguisés, c’est la raison pour laquelle je pense que demander ça, et que ce soit des chrétiens, peut représenter une garantie suffisante. »

Gérard Dezempte, le maire divers droite de Charvieu-Chavagneux (Isère) a déclaré ce mercredi ne vouloir recevoir dans sa commune que des réfugiés de «famille chrétienne» parce que «les chrétiens ne mettent pas en danger la sécurité d’autrui, qu’ils n’attaquent pas les trains armés de kalachnikov, qu’ils n’abattent pas des journalistes réunis au sein de leur rédaction et qu’ils ne procèdent pas à la décapitation de leur patron».

« Je n’ai jamais vu un chrétien décapiter son patron » Gérard Dezempte

Le maire de Charvieu-Chavagneux justifie ainsi sa décision de n’accueillir que des réfugiés de « culture et de religion chrétienne ». Le Conseil municipal de cette petite ville de l’Isère a voté ce mardi soir un texte en ce sens évoquant les « valeurs chrétiennes » de la France et les « persécutions dont sont victimes les chrétiens d’orient ».

Le maire LR de Belfort Damien Meslot réfléchit également à la possibilité de n’accueillir que des «familles de chrétiens syriens et de chrétiens d’Irak», parce qu’ils sont «les plus persécutés» selon lui.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.