Chrétiens persécutés

Libération du missionnaire américano-coréen Peter Hahn

Chrétiens persécutés
  • Sep 08
  • 0

Arrêté en décembre dernier en Chine, Peter Hahn, un missionnaire américano-coréen de 74 ans vient d’être libéré le mois dernier après avoir purgé une peine de prison de neuf mois. Directeur pendant dix ans de l’école de Tumen située à la frontière entre la Chine et la Corée du Nord, il était accusé de détournements de fond et de falsification de documents, mais la raison véritable de son emprisonnement tient à sa foi.

Le 28 Juillet, la Chine a ouvert un procès contre Peter Hahn, un missionnaire d’origine américano-coréenne de 74 ans, arrêté en 2014 alors qu’il dirigeait une école à but non lucratif dans la zone sensible frontalière avec la Corée du Nord, a déclaré son avocat, Zhang Peihong. Emprisonné pendant près de neuf mois, les accusations de détournement de fonds, de falsification de documents portées contre lui ont suscité un tollé au niveau du christianisme international. Pendant son enfermement, Peter Hahn a souffert de diabète, a eu un accident vasculaire cérébral, mais sa santé s’est améliorée avec l’arrivée de la saison chaude. Ses parents n’ont pas pu le visiter pendant sa détention.

Selon les partisans de Peter Hahn, le missionnaire, aurait été pris pour cible en raison de sa foi chrétienne et à cause de la petite école professionnelle qu’il a fondée. Cette école, après des mois d’enquêtes, avait tout bonnement été fermée.

Pendant le procès, qui se tenait en préfecture de Yanbian, près de la frontière nord-coréenne en Chine du Nord, trois des quatre chefs d’accusation contre le missionnaire ont finalement été abandonnés par manque de preuves, a déclaré son avocat Zhang Peihong. Le seul chef d’accusation retenu contre lui a été le moins grave. Comptant sur un jugement impartial du tribunal, son client n’ayant fait que des bonnes oeuvres, un motif que ne devrait pas mériter une punition, son avocat a indiqué qu’il pouvait recevoir un maximum de deux ans de prison.

Sa libération est finalement intervenue avant la visite du président chinois Xi Jinping aux États-Unis à la mi-août. Il a été directement admis dans un hôpital de Séoul, pour être soigné.

Cette période est particulièrement difficile pour les missionnaires travaillant en Chine actuellement. En août dernier, en effet, une répression a poussé des centaines de missionnaires chrétiens hors de Chine, parce le renouvellement de leurs visas a été refusé.

A propos de l’auteur

Laisser un commentaire

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.