Actualité chrétienne

Oui à l’accueil de réfugiés chrétiens, mais non aux musulmans

  | 

La Slovaquie se dit prête à recevoir 200 réfugiés syriens chrétiens dans le cadre du plan de relocalisation de 60.000 migrants de l’Union européenne, mais refuse d’accueillir des personnes de confession musulmane.

La Slovaquie s’est engagée à accueillir 200 Syriens en provenance de camps de réfugiés installés en Grèce, en Italie et en Turquie dans le cadre du plan de relocalisation de 60.000 migrants de l’Union européenne, mais à condition que ceux-ci soient de religion chrétienne, a annoncé jeudi le Ministre de l’Intérieur de la Slovaquie, Robert Kalinak. Le Porte-parole du Ministère de l’Intérieur, Ivan Netik, a expliqué que la Slovaquie est mieux placé pour aider les chrétiens persécutés à s’installer harmonieusement.

« En tant que pays chrétien, la Slovaquie peut aider les chrétiens de Syrie à fonder un nouveau foyer. »

Un accueil uniquement réservé aux chrétiens est-il justifié? Oui, selon le Premier ministre slovaque Robert Fico qui à rappeler que « la Slovaquie est un pays chrétien depuis toujours » et que ses compatriotes ne sauraient « accepter une arrivée de 300.000 ou 400.000 migrants musulmans qui construiraient des mosquées partout dans le pays et tenteraient de changer la nature, la culture et les valeurs » de la Slovaquie.

Cette décision est contestée par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) qui exhorte les pays européens à n’exercer aucune discrimination.

Se défendant d’accusations de discriminations, Ivan Netik a réagi au micro de la BBC pour expliquer que cette mesure est destinée à assurer la cohésion de la communauté. Si les chrétiens ont de grandes capacités potentielles de s’intégrer de façon transparente en Slovaquie, les musulmans ne s’y retrouveraient pas.Il précise qu’il y a très peu de musulmans et pas de mosquées en Slovaquie. « Nous n’avons pas de mosquées en Slovaquie. Comment les musulmans pourraient-ils se sentir intégrés s’ils ne se sentent pas bien ici ? »

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.