Société

Chibok : les lycéennes capturées par Boko Haram bientôt libérées ?

  | 

Les échanges du gouvernement nigérian avec les dirigeants de Boko Haram pour libérer les 219 jeunes-filles de Chibok encore prisonnières des rebelles pourraient reprendre, selon une information fournie par un militant des droits de l’homme proche des négociateurs de l’Associated Press.

En avril dernier, 276 lycéennes d’un établissement de Chibok de l’État de Borno ont été capturées par les militants de Boko Haram. Si quelques unes avaient réussi à s’échapper, 219 écolières étaient cependant restées captives de Boko Haram.

Suite à cette capture, le Comité international de la Croix-Rouge avait coordonné des négociations secrètes entre le groupe islamiste et le gouvernement nigérian, mais ces négociations avaient été rompues entraînant la captivité des 219 jeunes-filles.

Il y a quelques jours, Fred Eno, un des négociateurs actuel, a déclaré qu’il pourrait y avoir une nouvelle opportunité pour reprendre les échanges : une hausse des dernières attaques de Boko Haram a en effet conduit à la nécessité de créer des conditions favorables pour de nouvelles négociations.

Le conseiller présidentiel Femi Adesina a déclaré samedi que le gouvernement n’excluait pas de nouveaux pourparlers avec les militants.

Selon certains témoins, les filles de Chibok auraient subis un véritable « lavage de cerveau » par leur ravisseur, pour commettre des assassinats au nom du groupe.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.