Actualité chrétienne

Un imam soutient le Pasteur McConnell poursuivi pour avoir dit que l’islam est « satanique »

  | 

Le Pasteur James McConnell de Belfast, qui fait face à des poursuites après avoir parlé de l’Islam comme étant « satanique », vient de trouver deux soutiens inattendus, l’Imam Muhammed Al-Husseini, Docteur et Senior Fellow en études islamiques à l’Institut de Westminster ainsi que le Rev Patrick McCafferty, prêtre à la paroisse de Crossgar. Explications.

C’est au cours d’un message prononcé dans le cadre de l’affaire Meriam Ibrahim au Soudan et diffusé en streaming sur Internet, que le pasteur McConnell a déclaré :

« l’islam est païen, l’islam est satanique, l’islam est une doctrine engendrée par l’enfer ».

En vertu de la Loi sur les communications de 2003, le service des poursuites pénales de l’Irlande du Nord lui a envoyé un « avertissement éclairé » dans lequel il était stipulé que le fait de diffuser, par l’intermédiaire d’un réseau public de communications électroniques un message de cet ordre était gravement offensant. Refusant d’accepter cet avertissement, il a dû faire face à des poursuites.

Le Docteur et Imam Muhammed Al-Husseini a tenu à s’exprimer sur le sujet. Dans un contexte très tendu où les églises chrétiennes sont incendiées, où des minorités religieuses sont massacrées au Moyen-Orient et ailleurs, il est de la plus haute importance, selon Al Husseini de défendre la liberté des citoyens et de laisser la place au débat, à la critiques des croyances et idées religieuses. Aussi s’est-il déclaré engagé au côté du pasteur McConnell en déclarant être prêt à aller en prison à ses côtés s’il était condamné.

«Je déclare en outre que si le pasteur McConnell est condamné et envoyé en prison, je vais aller en prison avec lui. »

Il s’est également dit préoccupé d’une société qui commencerait à confondre ce que nous avons le droit de dire et ne pas dire, et ce que dans la loi, nous sommes autorisé à faire ou non. Selon Al-Husseini, le rôle de leader comme pasteur, prêtre, rabbin juif ou imams musulmans conduit à exprimer des idées théologiques en toute bonne conscience devant Dieu.

Il a enfin affirmé « sa profonde inquiétude et son opposition à la criminalisation de désaccord théologique ».

De son côté, un prêtre de la paroisse de Crossgar, le Rev Patrick McCafferty, a considéré la menace de poursuites comme «une absurdité absolue :

«Le Pasteur McConnell a des vues très fortes, mais les services pénaux vont-ils maintenant aller tous les dimanches dans chaque église, dans chaque salle de proclamation de l’Évangile pour surveiller plus les choses? »

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.