Actualité chrétienne

Des pasteurs opposés au mariage gay créent le « courant des attestants »

  | 

Au cœur même de l’Église protestante unie de France (EPUdF) qui a adopté le 17 mai dernier la bénédiction des couples homosexuels, une quarantaine de pasteurs, en désaccord avec cette décision, vont créer un courant qui compte retourner vers les fondamentaux du christianisme à savoir la prière et l’autorité des Écritures. Une lettre paraîtra vendredi 19 juin pour expliquer la démarche et annoncer la naissance prochaine d’un « courant des attestants ».

L’expression « attestants » fait référence au fait « d’attester de l’Évangile », selon une phrase célèbre citée par des chrétiens après l’opposition des princes luthériens à Charles Quint en 1529 qui disait : « nous préférons attester de l’Évangile que de protester contre l’empereur ». explique le pasteur Gilles Boucomont, un des membres actifs de ce groupe.

Choqués par la décision peu étayée bibliquement de l’EPUdF de bénir les couples homosexuels, une quarantaine de pasteurs protestants de cette dénomination se sont réunis lundi au Temple du Marais dans le centre de Paris. Opposés à cette bénédiction, ils souhaitent « retourner vers les fondamentaux que sont la prière et l’autorité des Ecritures » explique le pasteur Gilles Boucomont.

Attachés à la « lettre et à l’Esprit », les pasteurs fondateurs de ce mouvement ne demandent pas l’abrogation de cette possibilité mais souhaitent clairement exprimer leurs désaccords et susciter un « renouveau biblique et théologique » grâce notamment à la mise en place d’un site Internet, ou encore la publication d’une revue théologique et biblique. Le mouvement libéral au sein de l’EPUdF a en effet déjà sa propre revue « Évangile et liberté » qui exprime ses points de vue, et le « courant des attestants » par ces différents moyens souhaite également faire entendre le sien.

Autres propositions qui ont émané de la rencontre de ces pasteurs ce lundi, le développement des formations de pasteurs et de laïcs, la mise en place de cours « complémentaires » qui sont donnés par les instituts protestants de théologie qui forment à l’heure actuelle les pasteurs de l’Église protestante unie. Enfin, les membres du « courant des attestants » comptent également constituer une « fraternité de prière ».

Une lettre qui explique le pourquoi de la création de ce courant devrait être publié vendredi. Si cette première est destinée à interpeller en tout premier lieu les autorités de l’Église, un autre texte paraîtra le même jour pour interpeller les fidèles de l’EPUdF.

Selon le pasteur Gilles Boucomont, d’autres pasteurs pourraient se joindre au mouvement pour constituer finalement 15 % des 500 pasteurs de cette Église en tout. Au niveau des laïcs, la proportion pourrait être encore plus grande.

Le « courant des attestants » qui pourrait être lancé officiellement d’ici janvier 2016 ne vise pas à créer un schisme, les pasteurs souhaitant avant tout influencer positivement l’EPUdF, plutôt que de la diviser a encore affirmé le pasteur Gilles Boucomont.

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.