Chrétiens d'Orient

Chrétiens d’Orient : deux familles accueillies dans la Drôme

  | 

Certains chrétiens de France, sensibles à la situation des chrétiens d’Orient persécutés par les islamistes de Daech, ont décidé de joindre la parole à l’action en acceptant d’héberger des familles qui fuient la Syrie et l’Irak. C’est le cas notamment de deux familles de la Drôme des villages d’Allex et de Grâne qui ont ouverts leur porte aux réfugiés.

La famille hébergée à Allex par un couple de jeunes retraités est irakienne et composée de six personnes. Arrivée il y a un mois en France, elle vivait auparavant à Qaraqosh, une ville près de Mossoul. Cette famille, qui continue à craindre le groupe extrémiste, a fui, dans un premier temps, vers Erbil, où elle a vécu sous des tentes avant d’arriver en France. Elle souhaite donc rester le plus discret possible en évitant les interviews à la radio, en refusant de faire des photos. Elle craint en effet les représailles de Daech sur sa famille restée au pays.

Le premier contact a pu être établi grâce à une association qui s’appelle l’œuvre d’Orient et une église. François et Marie-Catherine Jeanselme ont décidé de proposer un toit à cette famille irakienne en emménageant un dortoir dans leur maison. Une voisine s’est aussi proposée de mettre à disposition une chambre. Le couple de jeunes retraités souhaitent aller plus loin et soutenir ces réfugiés dans la reconstruction de leur vie en France, en les accompagnant pour trouver un logement, un travail et à reprendre les études pour les plus jeunes. Pour commencer à les aider dans leur intégration, des amis du couple ont proposé, à raison de deux heures de cours par jour, de leur apprendre le français. Cette famille irakienne, d’origine catholique, assiste à la messe le dimanche à Allex.

Une famille Yazidi a quant à elle été accueillie à Grâne depuis peu. Grâce à une association « Noun Montélimar » qui s’est créée dans le Sud de la France, quatre nouvelles familles, deux irakiennes et deux syriennes devraient bientôt être hébergée sur Viviers, Rochemaure et dans les villages jusqu’à Dieulefit. Les logements sont déjà prêts, et l’association a aussi récolté divers dons en nature comme des vêtements, de l’électroménager et bien d’autres choses encore. Le défi consiste maintenant à trouver des finances pour soutenir ces familles dans les premiers mois de leur arrivée en France : 1000 euros par mois et par famille.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.