Chrétiens persécutés

106 Pakistanais inculpés après le meurtre d’un couple chrétien

  | 

Un couple de chrétiens pakistanais a été assassiné par une foule de musulmans furieux pour avoir involontairement brûlé des versets du Coran. 106 personnes impliquées dans la mort de Sijjad Mesih et de Shama Bibi ont été inculpées par les procureurs de la province pakistanaise du Punjab à la fin du mois de mai. Elles avaient plaidé non coupable.

Sijjad Mesih âgé de 26 ans et son épouse Shama Bibi, 24 ans, ont été attaqués violemment par une foule de musulmans furieux dans l’usine de briques dans laquelle ils travaillaient tout deux en novembre dernier pour avoir brûlé des versets du Coran. La foule, après les avoir battu, les a conduit jusque dans les deux fours industriels pour les brûler vif.

Retour sur les faits : c’est alors que Shama Bibi brûlait des effets de son père qui venait de décéder que la jeune femme a involontairement brûlé les versets du Coran. Le gestionnaire du four ayant découvert ces versets brûlés aurait contraint les deux chrétiens de rester à l’intérieur jusqu’à ce qu’ils « payent leurs dettes ». Il a ensuite informé les mosquées régionales de l’incident, et des foules se sont alors formées pour attaquer le couple.

Un rapport de 17 pages réalisé par la police du Pendjab rapporte que la foule composée d’environ 400 personnes, a torturé le couple devant des membres de sa famille. Les agents de police, rapidement arrivés sur les lieux, ont tenté d’arrêter la violence mais ils étaient trop peu nombreux et ont donc été interrompus par la foule nombreuse. Après avoir cassé les jambes des chrétiens et les avoir torturé, une quinzaine de personnes a décidé de jeter le couple dans le four industriel alors qu’ils étaient encore en vie. D’après ce rapport, la jeune femme était enceinte de leur quatrième enfant.

Il est illégal au Pakistan de mettre le feu au texte religieux, un geste qui peut être puni d’emprisonnement ou aller jusqu’à la peine de mort sur accusation de blasphème. Certains groupes ont cependant tendance à faire leur propre justice, et c’est précisément ce qui s’est passé pour ce couple.

Les 106 personnes inculpées pour ce crime terrible avaient plaidé non coupable.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.