Actualité chrétienne

Des bagages non réclamés pour soutenir les missions chrétiennes

Actualité chrétienne
  • Jun 17
  • 0

Une société et boutique chrétienne américaine, “le Centre des bagages non réclamés” (Unclaimed Baggage Center) qui agit depuis près de 45 ans en achetant et vendant des bagages oubliés non réclamés aux aéroports, soutient grâce à cette action des ministères chrétiens comme celui par exemple de l’auteure Joni Eareckson Tada, une tétraplégique qui dirige un ministère en faveur des prisonniers ou encore l’association la “Bourse du Samaritain”.

Histoire de la société

“Unclaimed Baggage Center” est né de l’initiative d’un homme d’affaire de l’Alabama, Doyle Owens qui a acheté en 1970 son premier chargement de bagages non réclamés à 300 $. Avec ces bagages, il a constitué le stock pour l’ouverture d’un magasin. Ce projet ne s’est jamais essoufflé depuis et l’investissement a été rentable. Le fils de Doyle, Brian Owens, qui a repris la société, commence toujours par la prière et travaille avec Richard Buckley, un aumônier connu en Amérique.

Comment cette entreprise fonctionne-t-elle ?

Grâce à des flyers distribués sur les aéroports, l’entreprise chrétienne propose à des transporteurs aériens ayant des marchandises non réclamées dans le délai légal de 90 jours de les racheter. Elle les vend ensuite dans des boutiques à des prix très abordables, largement en dessous des prix de marché. Cette activité qui est devenue au fil des ans une des attractions touristiques de l’Alabama ne constitue pourtant pas la seule action de cette société chrétienne.

Le soutien de ministères chrétiens

Les magasins d'”Unclaimed Baggage Center” font également don d’une importante quantité des biens ainsi récupérés à l’aide à la Mission, une des branches de cette société qui travaille avec des missionnaires chrétiens à travers le monde.

Parmi les marchandises, on trouve aussi des fournitures médicales comme des fauteuils roulants, des déambulateurs, des cannes, des paires de lunettes, des produits qui partiront à destination des missions médicales où les personnes en ont le plus besoin.

Certains fauteuils roulants abîmés sont également envoyés dans une prison à sécurité maximale de la Louisiane où l’auteur tétraplégique Joni Eareckson Tada exécute un programme pour les détenus sans possibilité de libération conditionnelle. Ce programme permet aux détenus de contribuer à la vie de la société en réparant ce matériel médical qui est ensuite envoyé dans le monde à des endroits où il est difficile d’obtenir ces fournitures.

“Unclaimed Baggage Center” fournit également, grâce au programme “j’aime les bagages” une aide à des enfants de toxicomanes retirés à leurs parents. Ces enfants laissent souvent derrière eux la totalité de leurs biens quand ils sont placés dans des familles adoptives.

About Author

Leave Comments

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.