Actualité chrétienne

Des chrétiens piégés dans un monastère se confient en Dieu

  | 

Trois moines et six étudiants sont piégés dans un monastère datant du IVème siècle à Erbil parce qu’ils sont entourés de part et d’autre de djihadistes de l’État islamique. Ils sont protégés par quelques combattants kurdes qui gardent le site antique, un monument datant de 363 après Jésus-Christ.

Les neuf chrétiens ont choisi de rester dans le monastère de Saint Matthieu en confiant leur vie à Dieu. Warda, un conférencier qui est intervenu récemment lors d’une conférence de presse à Rome sur l’avancée de l’État islamique en Irak et en Syrie parle de leur situation :

« ils ont un sentiment qu’ils ne peuvent décrire, ils se sentent détendus parce que même si Dieu permettait que quelque chose arrive, ils sont dans des mains sûres ».

Malgré la présence des combattants de l’État islamique dans la région, les neufs chrétiens ont décidé de rester dans leur refuge, sûr de la protection de l’armée kurde. Yousif Ibrahim, l’un des moines, explique :

« A partir du monastère, nous pouvons voir les combats et les frappes aériennes juste en face de nous, surtout la nuit… Le ciel s’illumine la nuit, mais nous n’avons pas peur. Dieu nous protège. »

Un des étudiants chrétiens a dit qu’il n’avait pas peur malgré le risque de voir les djihadistes s’emparer du monastère. Le monastère est en effet à un endroit stratégique, et pourrait être la cible des combattants qui pourraient vouloir détruire ce monument chrétien.

L’archevêque Warda se dit plus préoccupé de la destruction de la foi des chrétiens que de celle des bâtiments. il affirme cependant que si l’État islamique a détruit un grand nombre de murs et de sites historiques, les djihadistes ont été incapables de détruire la foi des chrétiens irakiens qui sont assez forts pour tout laisser derrière eux et juste rester chrétiens.

Beaucoup de chrétiens ayant déjà été tués depuis que l’État islamique fait régner la terreur et a pris le contrôle de certaines régions, la persécution et la mort pour les neuf chrétiens reste une possibilité.

Interrogé pour savoir s’il était prêt à affronter la mort, Warda a répondu:

« Il vaut mieux ne pas y penser. Mais si la mort vient, mon souhait est juste d’être prêt. Tout ce que je souhaite est d’être prêt et d’avoir la même réponse courageuse que mon peuple a donné. Nos souhaits sont en Christ que nous aimons ».

 

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.