Actualité chrétienne

Pakistan : un chrétien inculpé pour blasphème

  | 

Un chrétien pakistanais accusé d’avoir brûlé les pages d’un livret contenant des versets du Coran vient d’être inculpé pour blasphème dans la province du Sindh. L’accusation est basée sur la découverte par un religieux musulman local du livret brûlé trouvé dans les ordures.

Un chrétien pakistanais inculpé pour blasphèmeYaqoob Bashir, aussi connu sous le nom de Kaka, est un chrétien pakistanais qui habite dans la zone de Mirpur Khas, ville située dans la province du Sindh au sud du Pakistan. Il a été inculpé sur la base de l’article 295b du Code pénal, qui fait référence à l’outrage au coran.

Rappel des faits : c’est sur les accusations d’un religieux musulman local, du nom de Talib Hussain, que Yaqoob Bashir a été emprisonné. Selon le représentant du clergé, le chrétien pakistanais, après avoir affirmé à plusieurs reprises qu’il était musulman, aurait accepté un livret avec des versets coraniques pour le brûler ensuite dans la benne à ordures de l’Unité de Santé de Mehmoodabad.

L’incident a été rapportée à la police y compris SP Ghani Siddique qui a notifié un cas de blasphème selon l’article 295 du Code pénal. Yaqoob Bashir a alors été déplacé vers un lieu tenu secret, par crainte de rétorsions ou d’une exécution sommaire.

Dès que la nouvelle s’est propagée, des extrémistes ont protesté dans les rues à proximité de l’incident et une foule s’est formée.

Un rapport sur la maladie mentale de Yaqoob Bashir a été demandé, car selon certaines déclarations, le chrétien pakistanais suivrait un traitement dans un centre de santé mentale à Hyderabad.

La mère de Yaqoob Bashir a affirmé que son fils, souffrant de maladie mentale était innocent, et que même si les faits étaient vérifiés, il s’agirait d’un acte involontaire, puisqu’il aurait fait tombé par inadvertance des cendres de cigarettes sur un livret de versets coraniques. Elle a également affirmé que son fils n’a pas conscience de la valeur sacrée des livres saints religieux.

« Il n’a pas brûlé les pages du livret islamique intentionnellement. C’était juste un accident lié à la centre de sa cigarette qui s’est déversée sur le livret qui s’est enflammé. Il est mentalement instable et devrait être pardonné » a-t-elle encore déclaré.

Selon les médias, près de 30 familles qui ont fuit la zone sont revenues et craignent désormais les attaques de la foule et que leurs maisons soient brûlées en représailles.

Les législateurs travaillent actuellement au Pakistan sur les lois sur le blasphème et envisage de les réformer afin de freiner la persécution contre les chrétiens et les minorités dans le pays. Un projet de loi, bientôt présenté au Parlement, inclurait des peines sévères contre de fausses accusations de blasphèmes, l’exigence de preuves de l’intention de blasphémer mais également de faire comprendre que l’Etat peut procéder à une punition. Certains experts ne sont cependant pas convaincus qu’une telle réforme pourra passer dans le pays.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.