Eglises

Neymar fait le buzz avec son bandeau « 100 % Jesus »

  | 

Le geste de Neymar fait le buzz sur internet ! Après la victoire du FC Barcelone (3-1) en finale de la Ligue des Champions de football 2015 contre la Juventus de Turin, Neymar, auteur du troisième but du Barça, a porté fièrement un bandeau sur lequel était écrit : « 100 % Jésus ». Une façon pour ce footballeur chrétien membre de l’église pentecôtiste de Sao Vicente de proclamer sa foi en Jésus-Christ et d’offrir à Dieu sa reconnaissance.

Neymar après la victoire du FC Barcelone face à la Juvintus Turin en finale de la Ligue des Champions 2015

Neymar après la victoire du FC Barcelone face à la Juvintus Turin en finale de la Ligue des Champions 2015

Ils l’ont fait. En gagnant la Ligue des Champions dimanche 7 juin à Berlin, qu’ils ont déjà remporté en 2001, 2006, 2009 les joueurs du FC Barcelone s’offrent donc, après le championnat et la Coupe d’Espagne, leur troisième titre de la saison.

Certains se demanderont sans doute les raisons du succès de Barcelone… la qualité de l’entraîneur, Luis Enrique, qui en une saison a réussi à remettre d’aplomb cette équipe, des joueurs d’exception, un gros travail d’équipe… Certes, tout cela est vrai. Mais pour Messi, Suarez et Neymar, une chose est sûre : la reconnaissance va en tout premier lieu à Dieu.

Avant les rencontres, Neymar ne manque jamais une occasion de témoigner de sa foi sur les réseaux sociaux. Peu avant cette finale de la Ligue des Champions, il avait écrit ce message accompagné d’une photo de Messi et Suarez sur son compte Twitter : « Que Dieu nous bénisse et nous protège ». Et Dieu a béni.

Ce chrétien convaincu affirme d’ailleurs :

« La vie n’a de sens que lorsque notre idéal le plus élevé est de servir le Christ! »

Luis Enrique avait fait le pari de faire jouer ensemble trois footballeurs habitués à recevoir plutôt la lumière sur eux-mêmes : Messi, Suarez et Neymar. Beaucoup se disaient que ce trio allait s’écrouler en raison de la rivalité qui aurait pu apparaître entre ces trois fortes personnalités, mais c’est le contraire qui s’est produit. Les trois stars du football ont su travailler ensemble et ont ainsi marqué cette saison et à eux trois 122 buts.

Ils ont voulu ne pas attirer la couverture à eux-mêmes, cherchant plutôt l’intérêt de l’équipe que leur intérêt personnel, le succès de l’équipe dépendant de chacun des équipiers. Une attitude qui nous rappelle que nous sommes appelés comme chrétien à mettre au service des autres les dons que nous avons reçus (I Pierre 4 v 10), mais aussi à ne pas chercher notre intérêt mais celui des autres :

« Que personne ne cherche son propre intérêt, mais celui d’autrui ». (I corinthiens 10 v 24)

Enfin, cette finale a aussi montré les belles qualités d’humilité de ces joueurs toujours prêts à apprendre, à se remettre en question, à permettre à un partenaire de jeu de marquer le but, à s’oublier eux-mêmes pour le jeu collectif pour laisser la place aux autres. Sur ce match, Messi n’a pas marqué de but mais sa plus belle récompense est la victoire de son équipe.

Si le bandeau de Neymar « 1OO % Jésus » a soulevé l’indignation de certains internautes qui ont qualifié ce geste de prosélytisme, si d’autres s’interrogent sur la réaction d’un des sponsors principaux de FC Barcelone le Quatar quant à l’affirmation marquée de sa foi en Jésus, qu’importe ! Dans les pays démocratiques, affirmer ses convictions personnelles et profondes fait partie des droits et libertés fondamentales de l’être humain. Il est peut-être bon de le rappeler à quiconque voudrait s’en offusquer !

[sz-ytvideo url= »http://www.youtube.com/watch?v=rsc1LxPEOSA » theme= »light » cover= »local » responsive= »y » autoplay= »n » loop= »n » fullscreen= »y » disablekeyboard= »n » disableiframe= »n » disablerelated= »n » delayed= »n » schemaorg= »n » /]

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.