Actualité chrétienne

Nord-Kenya : les enseignants chrétiens fuient les écoles

Actualité chrétienne
  • Juin 06
  • 0

95 écoles ont été contraintes de fermer leurs portes dans le nord du Kenya par manque d’enseignants. Beaucoup de professeurs dont un grand nombre sont chrétiens, ont en effet refusé de travailler par crainte des attaques du groupe islamiste Al-Shabaab. L’appréhension est en effet vive dans cette région où en avril, 148 étudiants de l’University College de Garrissa ont été tués par le groupe terroriste, qui est connu pour avoir déjà mené de nombreuses attaques meurtrières par le passé.

La population du Kenya qui est à 80 % chrétienne, est particulièrement visée par la persécution du groupe Al-Shabaab dans la partie Nord-Est du pays où se concentre une majorité de personnes de confession musulmane. La dernière attaque en date, en avril, qui a été la plus meurtrière du groupe a exacerbé les craintes qui existaient déjà, d’autant plus que les terroristes affirment clairement qu’ils vont cibler des étudiants chrétiens.

Aussi de plus en plus d’enseignants partent, quittent cette région et n’y reviennent jamais. Selon Jacob Kaimenyi, secrétaire du cabinet pour le ministère de l’Education du Kenya, ce serait déjà près de 95 écoles publiques qui ont fermé sur une période indéfinie, et 500 autres pourraient également suivre le même mouvement. 2000 enseignants auraient déjà refusé de retourner au travail.

Des efforts sont faits par les autorités pour essayer de laisser les écoles religieuses ouvertes, même si les écoles publiques ont dû fermer leurs portes. Les parents, qui ont demandé la sécurité dans les écoles ont obtenu ce qu’ils demandaient par le gouvernement. Mais une réalité est là, depuis l’attaque de l’Université de Garissa, la crainte s’est emparée des enseignants qui sont terrifiés à l’idée de continuer à exercer leur métier.

Leurs peurs ne sont pas infondées et remontent bien avant l’attaque de Garissa : en novembre dernier, ce sont ainsi plus de 20 enseignants ont été tués au cours d’une attaque de bus par Al-Shabaab près de la frontière avec la Somalie. Le ministère somalien de l’éducation a également été attaqué par le même groupe terroriste en avril. Six personnes ont été tués au cours de cette attaque et plusieurs autres ont été blessées.

Pour faire face à la terreur qu’inspire Al-Shabaab, 700 enseignants ont par exemple fait la grève en février en demandant à être déplacés vers des régions plus sûres du pays.

Selon James Ndonye, directeur de l’école Ibnou-Siina proche de l’Université de Garissa, les terroristes veulent tout faire pour que les enseignants retournent dans leurs foyers et que les enfants ne puissent pas recevoir ce qu’ils méritent.

Les procédures et méthodes utilisées par Al-Shabaab comme les attaques d’établissements d’enseignement sont-elles une tentative de suivre les pratiques de Boko Haram, qui opère principalement dans le Nord du Nigéria ? C’est ce qu’ont suggéré plusieurs experts. Les écoles et les universités étant vues comme des lieux où s’exercent l’influence occidentale, elles sont des cibles privilégiées.

A propos de l’auteur

Laisser un commentaire

x
Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.