Actualité chrétienne

Corée du Sud : la gay pride annulée sous la pression des chrétiens ?

  | 

Malgré son interdiction en Corée du Sud par la police en raison de la pression d’associations chrétiennes, la manifestation de la gay pride (marche des fiertés homosexuelles) à Séoul le dimanche 28 juin devrait être maintenue. Le Directeur du Comité organisateur de cette manifestation a en effet annoncé son intention de passer outre l’interdiction en permettant à plus de 20 000 personnes de prendre part à ce défilé d’hommes et de femmes homosexuelles.

police de séoul

Cinq grandes associations protestantes représentant près d’un millions de fidèles l’ont déclaré : elles ont l’intention de ne pas rester les bras croisés pendant la gay pride. Pour perturber la manifestation, les chrétiens tiendront une manifestation qui empruntera le même trajet, le même jour et à la même heures.

Face aux risques de heurts, l’interdiction de la gay pride avait été annoncée la semaine dernière par la police coréenne, ce qui n’a pas du tout plu à Woo Ji-Young, le Directeur du comité organisateur qui a accusé les autorités de céder à la pression de groupes religieux.

Il a également déclaré que la police devrait soutenir la liberté d’expression plutôt que de la limiter, ajoutant finalement que la gay pride aurait bien lieu, même si une interdiction a été prononcée.

Alors que l’année dernière le maire de Séoul Park Won-Soon avait déposé un projet de charte sur les droits de l’Homme qui incluait un passage sur la protection des minorités sexuelles, les chrétiens de Séoul se présentent à lui quotidiennement concernant le sujet.

Chaque jour, les militants se retrouvent devant l’hôtel de ville pour interpeller le maire qu’ils ont surnommé « le maire de Sodome ».

 

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.