Actualité chrétienne

Venise : fermeture d’une église transformée en mosquée

  | 

Le Pavillon Islandais de la Biennale d’art contemporain de Venise a fermé ses portes le vendredi 22 mai. A l’origine de cette décision, l’installation, par l’artiste suisse Christian Büchel d’une mosquée fonctionnelle dans une église déconsacrée…

Eglise Santa Maria de Misericordia de VeniseAu départ, pourtant, les choses étaient claires : afin de participer à la Biennale, le Centre Islandais pour l’Art demande à Christian Büchel de reconstituer une mosquée dans l’église Santa Maria della Misericordia, un édifice du 10ème siècle fermé aux fidèle depuis une quarantaine d’année.

Se mettant au travail, l’artiste vise deux objectifs : accueillir pendant les 7 mois que dure la Biennale, à la fois les amateurs d’art mais aussi les musulmans pratiquants. Il organise alors, avec les représentants des communautés musulmanes d’Islande et à Venise, des services religieux avec plusieurs imams, mais aussi des programmes culturels ouverts à tous.

Pour développer son projet intitulé : « la mosquée : « la première mosquée dans l’histoire de la ville de Venise » il revoit entièrement la décoration intérieure, crée, au coeur même de l’église et des fresques religieuses chrétiennes, un lieu de culte musulman.

Un geste symbolique et peut-être même militant, puisque malgré une importante communauté musulmane à Venise, il n y a pas de mosquée au centre de la ville. Les musulmans, d’ailleurs, à la suite du président de la communauté musulmane de Venise y voyaient un signe d’espoir pour mettre en lumière le manque de lieux de culte pour cette communauté.

Le comité provincial de l’ordre et de la sécurité publique du Pavillon qui a fait une évaluation du projet, a considéré que l’interdiction de l' »utilisation pendant les heures d’ouverture au public à des fins autres que celles d’une exposition », ainsi que l' » interdiction de l’utilisation du pavillon comme un lieu de culte » n’avaient pas été respectées. La demande était que la Mosquée soit un lieu de culture et d’art, mais pas un lieu de culte, pour des questions évidentes de sécurité.

S’agit-il d’une provocation de l’artiste ? Oui selon le président de la Vénétie, qui a jugé que « les installations ne doivent jamais se transformer en réalité ».

Les autorités vénitiennes ont donc décidé de fermer au public les portes du Pavillon Islandais tout en précisant que le Pavillon islandais a soixante jours pour faire appel.

Isabelle Goepp

Diplômée d'un master II de psychologie de l'éducation, Isabelle a travaillé pendant une vingtaine d'année dans le domaine médico-social. Désireuse d'approfondir sa connaissance de la Parole de Dieu, elle s'est formée pendant un an à l'Institut Biblique Européen.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.