Société

Des chrétiens dénoncent l’attentat à Charlie Hebdo

  | 

La communauté chrétienne est scandalisée par l’attentat terroriste perpétré ce 7 janvier 2015 au siège parisien de l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo. Le bilan de cette fusillade a fait douze morts, dont deux policiers, ainsi que onze blessés dont quatre grièvement.

Deux hommes lourdement armés ont ouvert le feu au siège de Charlie Hebdo ce mercredi, faisant douze morts et onze blessés. Les terroristes reprochent au journal satirique français d’avoir publié douze caricatures du prophète Mahomet initialement parues dans Jyllands-Posten au Danemark.

Parmi les morts se trouvent Stéphane Charbonnier, dit Charb, qui figurait parmi les onze personnalités occidentales « recherchées mortes ou vives » par Al-Qaïda dans la péninsule Arabique (AQPA), le dessinateur de presse (illustrateur) Philippe Honoré, le caricaturiste Bernard Verlhac (Tignous), le dessinateur Georges Wolinski, l’économiste Bernard Maris alias « Oncle Bernard »), le psychanalyste Elsa Cayat, le correcteur Mustapha Ourad, le fondateur du Rendez-vous du carnet de voyage clermontois Michel Renaud, et Frédéric Boisseau, un employé de Sodexo chargé du nettoyage.

François Clavairoly, Président de la Fédération protestante de France, a condamné cet « horrible attentat perpétré dans les locaux du journal Charlie Hebdo » au 10 rue Nicolas-Appert, à Paris. « Nous voulons exprimer ici notre plus vive émotion et surtout notre affection et notre solidarité pour les victimes, leurs familles, leurs proches, leurs amis », a-t-il déclaré.

S’exprimant « au nom du protestantisme français », il a exprimé sa révolte et condamné « cet acte odieux qui touche nos coeurs et nos consciences ». Pour le Président de la Fédération protestante de France, « nous ne laisserons des hommes être ainsi lâchement assassinés sans réagir, ni rappeler combien la vie humaine est précieuse aux yeux de Dieu, et nous affirmons qu’aucune justification n’a de raison d’être à cet égard qui pourrait se prévaloir d’une religion quelle qu’elle soit. » Il a conclu en rappelant que les valeurs qui font la France sont celles d’une République laïque, « notamment la liberté de conscience, la démocratie et la liberté de la presse demeurent pour nous au fondement de notre vivre ensemble. »

Le Conseil National des Evangéliques de France (CNEF), membre de l’Alliance évangélique européenne et de l’Alliance évangélique mondiale, qui rassemble plus de 70 % des églises évangéliques de France, a également condamné cet attentat qui attriste ses membres qui sont « horrifiés par ce fanatisme ». Pour le CNEF, « ces actes barbares font fi de la dignité de la vie humaine et de toutes nos valeurs républicaines ». Les premières pensées des responsables du CNEF vont d’abord vers les journalistes assassinés ou blessés et les deux policiers abattus alors qu’ils essayaient de les protéger. « Nous exprimons notre solidarité avec les familles et les collaborateurs et nous les assurons de nos prières », a conclu le CNEF.

Lire la Bible

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.