Chrétiens persécutés

Chrétiens persécutés : l’indifférence est une violation de la justice de Dieu

  | 

L’indifférence est une violation de la justice de Dieu. Lorsque des criminels restent impunis, quand les gens volent, quand ceux qui ont un autre point de vue sont enlevés, voire tués, tout cela devrait alerter la communauté chrétienne. « J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, […] pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, […]. Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » (1 Timothée 2:1-4)

La vie est calme, paisible, sereine et on est en sécurité. Tel est le rêve de chaque personne et de chaque pays. L’année dernière, lorsque ma femme et moi avons visité la Suisse pour la première fois, j’ai compris le sens de ces mots. Au cours de ces deux semaines, un soir j’ai en effet décidé d’aller sur une montagne pour prier notre Dieu tout-puissant. C’était le crépuscule et la nuit approchait. Soudain ma prière a été interrompue par une jeune femme marchant avec un chien. Elle s’est approchée de moi, m’a souri et m’a dit : « Salut ! » Elle n’avait pas l’air effrayé et cela m’a semblé très étrange. Il faisait nuit, c’était un endroit solitaire, j’étais inconnu et elle n’avait pas peur.

Meurtre et homicide involontaire

L’Ukraine, mon pays, s’est récemment transformé en une nation de la peur. J’ai eu froid dans le dos quand, mi-février, j’ai vu les cadavres de jeunes gens froidement abattus par des tireurs d’élite. En larmes, j’ai alors pleinement réalisé que le conflit qui a fait rage a laissé des dizaines de morts et des centaines de blessés. Je me demande comment il est possible que des hommes parviennent à tuer leurs propres compatriotes. Aucune ambition, aucune position, aucune richesse et aucun pouvoir au monde ne peut être plus précieux que la vie humaine. Mais ici le sang a coulé et des vies humaines se sont éteintes. La situation actuelle est incertaine dans ma patrie et me préoccupe personnellement. Comment tout cela est-il arrivé ?

Corruption, criminalité et vol qualifié

La criminalité et la corruption en Ukraine sont immenses et touchent toutes les couches de la société. Les structures étatiques extorquent de l’argent aux gens ordinaires, et cela à tous les niveaux. Les gens sont de plus en plus pauvres, alors que certains hommes politiques et des oligarques sont de plus en plus riches. Ils empochent des millions d’euros chaque année. L’espoir de beaucoup de gens résidait dans l’union avec l’Europe. Ils rêvaient que notre gouvernement deviendrait transparent et responsable. Mais au moment le plus crucial le gouvernement a dit « non ». Nos élites, les oligarques, les ministres et les députés voulaient un environnement dans lequel ils pouvaient continuer à commettre des crimes en toute impunité. Les gens n’étaient cependant plus disposés à accepter cela plus longtemps, et c’est ainsi qu’ils ont commencé à se soulever contre ces injustices.

Intimidation et coups

Cette protestation était populaire et pacifique, et les gens ont persévéré malgré les températures en dessous de zéro. C’est alors que le gouvernement a envoyé les soldats sur la place avec des matraques et ceux-ci ont commencé à frapper brutalement les manifestants composés d’hommes, d’étudiants, de femmes et de journalistes. Le gouvernement avait décidé d’intimider les gens. Mais il était trop tard.

Les manifestations agressives ont alors malheureusement commencé. Les gens ont pris des pierres et des bâtons et des bombes fabriquées à la main afin de se protéger. Et c’est comme cela qu’a commencé un soulèvement semblable à une guerre.

L’indifférence est une violation de la justice de Dieu

En tant que pasteur, j’aime les questions comme : « Où est ma place ? Quel est mon rôle ? Quel rôle doit jouer l’Eglise ? » Certains croyants disent : « Cela ne nous concerne pas ! Ce n’est pas notre problème. » Mais est-ce la vérité ? Est-il possible de rester indifférent quand les droits des personnes sont violés, quand on détruit l’avenir de notre pays, de nos enfants ?

L’indifférence est une violation de la justice de Dieu. Lorsque des criminels restent impunis, quand les gens volent, quand ceux qui ont un autre point de vue sont enlevés, voire tués, tout cela devrait alerter la communauté chrétienne. A cet égard, je cite les mots du théologien européen bien connu Martin Niemöller : « Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus chercher les juifs, je n’ai pas protesté, parce que je n’étais pas un juif. Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. »

Le devoir des chrétiens

Ma conclusion est que la communauté chrétienne ne peut rester à l’écart ; elle devrait être avec les gens plutôt que de chanter des hymnes avec des fonctionnaires corrompus. Je suis heureux que l’Eglise et les chrétiens de Kiev ne soient pas restés indifférents. Ils sont allés dans la rue pour prier, prêcher l’Evangile et distribuer des Nouveaux Testaments. Ils ont donné aux gens des vêtements chauds, une tasse de thé et un morceau de pain.

Dieu seul sait quel est l’avenir de notre pays. En tant que chrétiens, nous voulons faire sa volonté.

 

Formé à Lee University, Aloys Evina est pasteur de l'Eglise de Dieu en France, membre de la Fédération Protestante de France (FPF) et de la Church of God (Cleveland, Tennessee). Il est exerce son ministère pastoral à La Rochelle, dans le Sud-Ouest de la France.

Aimez le Journal Chrétien !Vous aimez déjà ? Vous pouvez fermer cette page.